Formation pro

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Le 15 mars 2021 — 12 minutes de lecture
reconversion professionnelle

Une reconversion professionnelle ou trouver un autre employeur est une étape normale dans la vie d’un individu. Une personne change d’emplois au moins une fois au cours de son existence. Ce changement est la conséquence de l’insatisfaction au travail et du domaine d’activité. Pour réussir cette entreprise, il est nécessaire de se préparer. Les étapes à suivre existent pour vous reconvertir à un autre job et assurer le succès de votre projet.

Une reconversion professionnelle devient fréquente de nos jours. Les employés préfèrent opter pour un autre travail plutôt que de rester à leurs postes actuels. Diverses raisons motivent cette prise de décision. Des risques existent également durant le processus. Une bonne préparation augmentera alors les chances de réussite de votre projet. Dans cet article on vous dira tout sur comment vous reconvertir.

Qu’est-ce qu’une reconversion professionnelle ?

Un employé peut changer de métier ou de poste au cours de sa vie. Il est possible d’opter pour un travail totalement différent, mais il faut déjà s’assurer d’avoir au moins un CPF. L’absence de lien avec les diplômes ou la formation initiale est possible. Ce processus s’identifie à la reconversion professionnelle.

Cette réorientation s’accompagne de différents paramètres à prendre en compte. Vous devrez songer à votre prochaine activité. Les préparations prendront du temps. La durée de la transition dépendra de vos connaissances sur votre prochain travail.

Le temps nécessaire pour une reconversion peut varier de 1 à 5 ans. Cela dépendra de votre secteur initial. À titre d’exemple, les professions scientifiques peuvent exiger jusqu’à 5 ans ou plus de durée de formation. Le secteur du social demandera 2 à 3 ans seulement. Des métiers peuvent requérir 1 an de préparation seulement.

À notre époque, une personne change de carrière trois fois en moyenne. Elle aura expérimenté dix emplois différents. Cela s’explique par l’insatisfaction des salariés et l’envie d’épanouissement personnel.

Les raisons d’une reconversion professionnelle

Chaque employé possède ses propres motifs pour penser à une reconversion professionnelle. Le choix de changer de travail peut être le fruit d’une mûre réflexion, ou d’un simple « coup de tête ». Il existe différentes raisons pour motiver le départ d’un employé.

Parmi les principales raisons d’une reconversion professionnelle, vous trouverez l’ennui. Vous aimerez faire autre chose que votre travail actuel. Effectuer les mêmes interactions chaque jour devient lassant. L’envie de découvrir d’autres horizons commence à vous gagner. Cela se manifeste par le besoin de changement.

Un avancement dans une carrière professionnelle motive une reconversion. En changeant d’emploi, votre expérience peut servir à votre nouvel établissement. Cela même si votre diplôme correspond à un autre secteur de travail. Un nouveau poste signifie de nouvelles responsabilités. Cela est donc une occasion d’acquérir de l’expérience dans d’autres domaines.

La reconnaissance du travail effectué reste importante pour un salarié. Elle se manifeste par des promotions ou des primes. L’absence de ces derniers favorise l’envie de partir. Des cas d’absence d’évolutions de carrière existent dans le milieu professionnel. Cela réduit grandement la motivation d’un salarié.

Votre environnement de travail figure parmi les causes de votre départ. Une mauvaise ambiance augmente le niveau de stress. Vous accumulez de la fatigue physique et morale. Cela conduit parfois au surmenage. Un travailleur sain d’esprit essaiera de trouver un autre emploi pour fuir ces conditions de travail.

Pour rester dans l’environnement professionnel, le salaire est un facteur important. Une faible rémunération face à une grande charge de travail diminue l’attachement de l’employé à son poste. À ces différentes situations s’ajoute le type de contrat. Un contrat à durée déterminée signifie l’arrêt des revenus à l’achèvement.

Après les études, les jeunes diplômés tendent à choisir un emploi par défaut. Cela se révèle être un mauvais choix dans la majorité des cas. De multiples autres raisons peuvent expliquer une reconversion professionnelle.

Les avantages de cette entreprise

Une reconversion professionnelle possède des avantages indéniables. Cela permettra une évolution pour votre carrière. Vous avez l’occasion de vous réorienter vers un secteur plus dynamique. Des secteurs porteurs à forts taux de recrutements existent sur le marché. Grâce à des formations diplômantes, vous accumulez les connaissances et les compétences utiles pour votre prochain poste.

Dans le contexte d’une crise économique, une reconversion professionnelle peut devenir l’unique solution. Votre entreprise peut se retrouver dans l’obligation d’effectuer des licenciements. Un départ volontaire peut leur éviter d’effectuer une procédure de licenciement économique. Cette réorientation permet également de contourner les conditions défavorables de votre précédent emploi. Vous pourrez trouver un poste avec un meilleur climat.

Le processus de réorientation permet de choisir le métier. Initialement, vous avez déjà choisi votre métier lors de vos études. Vous opterez pour un poste correspondant à vos diplômes. Cela malgré le fait d’avoir trouvé votre passion durant votre parcours. Une reconversion professionnelle vous permettra donc de vous tourner vers votre rêve.

Vous pouvez vous former en suivant votre passion. Vous aurez l’initiative et l’entière responsabilité de vos actions. En choisissant, cela signifie votre intérêt et votre attachement à ce nouveau travail. Ce dernier vous inspirera et vous motivera.

Le sentiment d’avoir votre place dans une entreprise est légitime. En devenant responsable, vous vous sentirez utile. Vous répondrez à vos aspirations professionnelles. Cela renforcera votre estime de soi. De la motivation découlera de cette situation. Vous travaillerez avec plus d’ardeur avec cet état d’esprit.

De nouvelles rencontres accompagneront votre réorientation. Vous ferez face à de nouvelles situations, des collègues, et d’organisation. Le projet de reconversion professionnelle présente toutefois des risques d’échecs. Une bonne préparation suffira à augmenter vos chances de réussites.

Comment préparer ce projet ?

Une reconversion professionnelle nécessite une prise de conscience. Vous devrez identifier les facteurs motivant ce changement. Cela peut être vos conditions de travail ou seulement l’envie de changer de cadre. Cela peut être les deux. Procéder à une évaluation des points positifs et négatifs de votre emploi actuel vous aidera dans votre réorientation.

L’identification de votre choix de métier est une étape à suivre. Une séance d’information sur le secteur d’activité, puis sur l’emploi, vous donnera une idée de votre situation. Cela s’avère utile pour connaître les compétences requises pour cette profession.

Les renseignements vous indiqueront le taux de recrutement du métier. Vous disposerez des données pour estimer l’engagement nécessaire à cette reconversion. Cette période de réflexion est nécessaire dans le processus. Il existe deux catégories de personnes dans cette situation :

  • Les passionnés :

Leurs décisions suivront leurs passions. Ils savent déjà quel métier choisir. La sélection est rapide.

  • Les modérés :

Ils choisiront en fonction de leurs situations. Ils cherchent à faire rejoindre leurs besoins d’épanouissement à leurs besoins. En cas d’incertitude, des tests d’orientation existent aussi. Ils permettent d’identifier un travail correspondant à vos compétences et à vos attentes.

La phase de réflexion sera votre préparation. Elle présente des étapes à suivre. Il s’agit des questionnements sur vous et votre futur métier. Vous pourrez choisir de devenir un autoentrepreneur, ou changer d’emploi seulement.

Le bilan des compétences

Cette étape consiste à évaluer vos compétences acquises. Elles peuvent découler de votre formation initiale ou de vos précédentes expériences professionnelles. Il existe des affinités avec des capacités. Par exemple, vous pourrez avoir une aisance dans les discours. Vous avez acquis cette faculté dans vos activités parallèles et non au travail.

 

Le bilan évaluera ces différentes aptitudes pour votre projet de reconversion. Il distinguera les capacités utiles déjà acquises. L’utilisation de verbe d’action sert dans l’identification de vos compétences. Par exemple : tenir un discours, négocier, conduire, créer un site web, et bien d’autres. Dans cette liste, vous classerez les compétences techniques et comportementales.

L’objectif du bilan est d’évaluer votre projet. Il conviendra à vos envies de devenir autoentrepreneur. Son importance deviendra évidente. Vous détecterez vos lacunes et vos faiblesses. Il vous donnera les indices sur les types de formations à suivre pour vous améliorer.

L’énumération de vos compétences servira aussi à vous redonner confiance en vous. Vous aurez une projection de vos prochaines marges d’évolutions. Vous serez responsable de votre carrière. Cela vous forcera à agir. Le bilan dressera une liste de vos prochaines étapes.

Le test d’orientation

Il s’agit de l’étape après le bilan des compétences. Son objectif est de lister les métiers compatibles avec votre profil. Il énumèrera les différentes activités suivant vos compétences et vos aspirations. Son importance augmente en cas d’incertitude sur le choix du métier.

Vous pouvez consulter des professionnels pour ce test. Vous obtiendrez des résultats efficaces et variés. L’exécution de cet examen soi-même reste déconseillée. Vous risquez de rater de potentiels postes. Cela vous permettra aussi de trouver les emplois en recrutement.

Ceci reste un test. Il est inapte à définir le choix de votre reconversion. Vous serez le seul à pouvoir sélectionner le métier qui vous intéresse. Dans ce cas, le test d’orientation servira à conforter votre choix initial. Son importance est moindre pour un futur autoentrepreneur.

Les aspects financiers

Une reconversion personnelle présente des coûts. Le bilan déterminera les aptitudes à renforcer. Vous effectuerez des formations afin de combler les lacunes. Ces apprentissages seront des sources de dépenses.

Des solutions existent pour faire face aux problèmes liés à la finance. Vous pouvez faire appel à des organismes pour obtenir un appui économique. Selon le type d’organisme, vous pouvez envisager différents types d’études ou de formations. En France, le Compte Personnel de Formation est un droit acquis de chaque salarié. L’État vous donne 300 € à 500 € par an durant vos années effectives.

Les allocations peuvent vous aider à supporter la transition. Divers fonds sociaux sont au service des salariés dans ce sens. D’autres solutions peuvent s’adapter selon votre situation. Par exemple, vous pouvez devenir indépendant afin de toucher un revenu mensuel. Cela vous permettra d’avoir des horaires flexibles pour vos formations. Le travail à mi-temps proposera les mêmes avantages, avec un salaire plus modeste.

D’anciens employés choisissent aussi d’agir avec un partenaire. Chacun apportera fond et connaissance pour le bon déroulement d’un projet. L’objectif est de réaliser votre entreprise.

Choisir votre type de reconversion

Le choix du type de reconversion se divise en deux catégories :

  • Devenir entrepreneur
  • Changer de carrière professionnelle

Dans les deux cas, vous devrez vous questionner sur votre reconversion.

  • Une personne cherchant à vivre de son projet sera apte à devenir entrepreneur.
  • La liberté et l’indépendance dans le travail conviendront mieux à un travailleur indépendant.
  • L’envie de développer de nouvelles aptitudes pour un nouveau métier nécessitera de suivre les étapes de reconversion. Cela permettra d’identifier vos affinités aux différentes professions.

Le bilan de compétence restera la première étape nécessaire pour toutes reconversions. Une personne ayant l’envie de s’accomplir ou de se reconvertir dans le salariat devra effectuer cette évaluation. Elle disposera des différentes informations pour choisir sa réorientation.

Ces questionnements vous permettront de faire une introspection. Vous découvrirez votre vraie motivation. Cette volonté constituera votre source d’énergie pour faire face aux difficultés sur votre chemin.

Les conseils et astuces pour la reconversion

Une reconversion professionnelle concernera votre avenir. Le plus important est de s’informer sur vos attentes. Connaitre votre objectif de vie aidera dans votre choix de métier. Cela peut être la richesse matérielle, aider les enfants défavorisés, réhabiliter une zone forestière ou une autre cause. Diverses professions peuvent correspondre à vos aspirations.

Le cadre de travail vient après l’objectif de vie. Vous aimez peut-être travailler seul, ou dans une équipe. Vous êtes à l’aise avec de jeunes adultes ou le contraire. Un environnement calme vous convient mieux que les zones bruyantes. D’autres critères s’ajoutent à ces constatations : lieux, déplacement, horaire, rémunération, et autres facteurs à observer. L’objectif est de dresser le profil de votre emploi idéal.

La rémunération exige une attention particulière. Votre nouveau travail doit vous permettre de vivre décemment. L’objectif d’une reconversion professionnelle reste certes de travailler pour s’épanouir. Mais la question financière est un aspect incontournable. Un salaire impliquant d’importants sacrifices peut devenir problématique et conduire à un échec de votre projet. Vous devrez prévoir les bons et les mauvais jours et gérer vos fonds en conséquence.

Une fois les étapes achevées, vous pouvez choisir votre profession. Les métiers de l’informatique, de la fonction publique, des paramédicaux observent un taux de recrutement élevé. D’autres postes comme dans l’enseignement sont des métiers indispensables.

Conclusion

Une reconversion professionnelle nécessite une bonne préparation. Il est important de songer à tous les aspects. L’évaluation de chaque élément aboutira à la réussite du projet. Définir les aspirations, les compétences e les lacunes du candidat serviront à projeter son emploi idéal. Cela servira aussi aux aptitudes nécessaires pour pouvoir changer de métier. Les avantages d’un tel projet sont indéniables. Nous pouvons toujours apprendre de nouvelles choses, quel que soit notre âge. Êtes-vous heureux dans votre emploi actuel ?

 

 

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.