Formation pro

Quelle formation suivre pour devenir hôtesse de l’air ?

Le 20 avril 2021 — 8 minutes de lecture
Formation hotesse de l'air

Les métiers dans l’aviation comme hôtesse de l’air ou de steward peut constituer un métier très passionnant pour ceux qui aiment les tournées en avion. Si vous voulez savoir comment en devenir un, nous vous disons tout dans cet article en ce qui concerne le parcours à prendre après le bac et le CCA qui est primordial.

Si vous aimez les voyages, et que vous êtes à la recherche d’un travail ou d’un recrutement dans le domaine. Vous pouvez assembler les deux en devenant un Personnel Navigant Commercial ou PNC. C’est l’appellation professionnelle qui désigne la profession d’hôtesse de l’air pour les femmes et de steward pour les hommes. Toutefois, pour exercer ces métiers, vous devez avoir des connaissances de base en aéronautique. Il faut également posséder les compétences nécessaires pour la prise en charge des passagers. Une formation spécialisée en hôtesse de l’air s’avère nécessaire. Comment y adhérer ? Que contient-elle ? Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière ? Vous saurez tout du « comment devenir hôtesse de l’air ou steward » avec cet article.

Les prérequis de la formation

Avant d’entrer dans la formation d’un métier en particulier, il est important de savoir à quels genres de missions vous attendre une fois intégré. De cette manière, vous pourrez juger si vous disposez des qualités nécessaires pour entrer dans la formation. Ensuite, nous vous expliquerons les différentes méthodes d’admission dans la formation.

Les missions de l’hôtesse de l’air.

En France, les idées reçues conçoivent les missions des hôtesses de l’air et des stewards dans le fait d’assurer le bien-être et la sécurité des passagers à bord d’un avion. Pourtant, leurs rôles commencent bien avant l’entrée des clients dans l’avion. Ils débutent dès la préparation de l’avion jusqu’à l’arrivée à la destination et au départ des passagers de l’appareil. En d’autres termes, les hôtesses de l’air et les stewards se chargent de :

  • Vérifier si les équipements de secours en cabine sont opérationnels : les masques à oxygène, les gilets de sauvetage et les toboggans.
  • Gérer l’état des stocks alimentaires et matériels pour qu’il soit suffisant pour tout le trajet.
  • Accueillir avec amabilité les différents passagers lors de l’embarquement : aider les personnes en particulière difficulté à atteindre normalement leur place (les personnes âgées, les enfants, ou les individus en situation de handicap).
  • Inspecter si les ceintures de sécurité sont bien bouclées avant le décollage.
  • Rappeler les consignes de sécurité de manière explicite, détaillée et claire.
  • Expliquer l’utilisation des matériels de sécurités mis à la disponibilité de chacun.
  • Informer les passagers des attitudes à prendre pour le bon déroulement du voyage: lors du décollage, de l’atterrissage ou en cas de turbulence.
  • Rassurer les passagers anxieux sur le vol et limiter les comportements à risque avec tact.
  • S’assurer du confort des passagers durant tout le vol : leur donner des oreillers ou des couvertures s’ils en ont besoin, leur proposer des boissons, des snacks, des repas et des articles de vente dédouanés.

Les hôtesses de l’air et des stewards sont en quelque sorte les maîtresses et maîtres de l’avion. Ils contrôlent si tous les systèmes et les moyens sont conformes aux normes et aux règlements. Ils s’assurent de la sécurité et du confort des passagers et tiennent l’enregistrement des comptes au bord de l’appareil. C’est en raison de cette grande étendue de leur mission qu’on les appelle « Personnel Navigant Commercial » dans le métier.

Les qualités requises pour devenir un PNC

Au vu de ces différentes missions, vous devez avoir une idée des compétences requises pour devenir une hôtesse de l’air ou un steward. Cependant, pour clarifier les choses, nous vous avons établi une liste de qualités à avoir pour correspondre parfaitement aux profils recherchés par les offres d’emploi.

  • Avoir une bonne aisance relationnelle et être excellent dans la communication.
  • Etre capable de s’adapter à n’importe quelle situation, à n’importe quel langage et à n’importe quelle culture.
  • Etre diplomate dans les paroles, les gestes et les actions.
  • Savoir faire preuve de sang-froid et de calme : la maîtrise de soi doit être de prime.
  • Avoir une bonne condition physique: le métier des PNC peut être fatigant avec les décalages horaires et la longue durée des voyages.
  • Etre bilingue: la maîtrise parfaite de l’anglais est un des critères de bases dans la profession.

Les prérequis dans l’admission à la formation et au métier

L’entrée en formation requiert aux candidats de répondre aux critères suivants :

  • Etre âgé de plus de 18 ans.
  • Avoir la nationalité française ou être ressortissant de la Communauté économique européenne.
  • Etre titulaire d’un Bac.
  • Avoir au moins le niveau TOEIC 720 en anglais, la connaissance d’une autre langue serait un atout.
  • Avoir une taille de 1,60 m à 1,78 m pour les femmes, et entre 1,70 m et 1,90 m pour les hommes.
  • Savoir nager : être en possession d’une attestation en natation.

Pour l’état des conditions physiques, les candidats aux formations doivent obtenir une attestation d’aptitude médicale délivrée par Centre d’Expertise Médicale du Personnel Navigant. Elle sera valable pour une durée de 2 ans renouvelable.

Si les postulants répondent à toutes ses conditions, ils devront ensuite passer des tests de sélection avant d’accéder à la formation. Ce sont les compagnies aériennes elles-mêmes qui se chargent de trier les dossiers et de procurer la formation.

Le contenu de la formation

Pour pouvoir exercer la profession d’hôtesse de l’air ou de steward, vous devez être titulaire d’un Certificat de Membre d’équipage de cabine, dénommé en anglais : Cabin Crew Attestation ou CCA. C’est une nouvelle règle établie en France depuis 2014 et est reconnu par toutes les compagnies aériennes de la Communauté Européenne. La validation de ce certificat nécessite une formation procurée par les compagnies aériennes elle-même. Cette formation prépare les candidats sélectionnés, désormais appelés stagiaires aux épreuves théoriques et pratiques pour faire valider leur certificat.

Les cours de préparation pour les épreuves théoriques durent en moyenne 4 semaines, quand les cours de préparation pour les épreuves pratiques ne durent que 8 jours.

En outre de se préparer aux examens, la formation permet aux stagiaires PNC d’acquérir les compétences en secourisme et dans l’utilisation des différents matériels de sécurité en cabine.

Une fois que vous aurez validé votre diplôme en PNC, vous serez en mesure de postuler pour toutes les compagnies aériennes de l’Union Européenne et dans certains cas, pour l’armée de l’air.

Il faut savoir que la formation est payante : elle coûte environ 1 500 euros pour pouvoir se présenter dans tous les cours.

Le salaire et les possibilités d’évolution de carrière

Quand une hôtesse de l’air ou un steward est embauché par une compagnie aérienne, il ou elle se doit de se conformer aux conditions et aux horaires de travail exigés par l’entreprise. Il ou elle doit continuellement avoir une présentation soignée et propre, tout en portant l’uniforme de la compagnie.

Un débutant dans le métier pourra empocher un salaire brut mensuel de 1 500 €. En dehors de cette rémunération, les personnels navigants commerciaux peuvent percevoir des primes, des indemnités de repas en escale ainsi que des indemnités de transport. Toutefois, le montant de leur rémunération brute dépend de l’ancienneté et de la compagnie pour laquelle elle travaille.

Quand le PNC gagne en expérience, il peut monter au stade de Chef de Cabine, puis en Chef de Cabine Principal ou CCP. De la classe économique, il peut ensuite être élevé en première classe pour finir dans la classe affaires. Une fois arrivé en fin de carrière, le salaire d’un CCP peut environner les 5 000 euros par mois.

 

 

 

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.