Métiers

Quels sont les métiers d’avenir ?

Le 17 mars 2021 — 12 minutes de lecture
métier d'avenir

Le marché du travail et des entreprises est actuellement en pleine mutation sur les emplois et les formations. Des métiers éclosent, certains se déclinent et d’autres évoluent. Si on prend par exemple en France, le poste de Manager, chef de projet ou Ingénieur en bâtiment qui avec la technologie actuelle n’est plus le même qu’il y a 3 ou 5 ans. Cela a pour cause, les nouveaux besoins des êtres humains et le grand essor des nouvelles technologies qui demandent plus de compétences et d’études. L’on risque de se perdre dans cet amas de changement. Pas de panique, cet article contient les fiches métiers d’avenir.

La nouvelle ère de l’informatique et de la technologie d’aujourd’hui fait muter tout le marché du travail et son environnement. Certains secteurs proposent des offres d’emploi en constante évolution quand d’autres sont en déclin progressif. Si vous voulez vous assurer de votre choix de carrière ou de votre reconversion professionnelle, il est important pour vous de connaître toutes les possibilités à forte potentialité. Pour savoir les métiers d’avenir qui s’offrent à tout le monde (diplômé ou pas diplômé), découvrez dans cet article les 5 domaines les plus dominants en matière d’emploi.

Le domaine de la proximité sociale et du service à la personne

Connaître les métiers d’avenir peut avoir deux intérêts : intégrer facilement le marché du travail et s’assurer d’un emploi stable et pérenne. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un métier d’avenir ? Un métier ou profession d’avenir est en fait un métier qui présente les plus gros taux de recrutement ou qui offre des évolutions potentielles intéressantes comme au Québec. Vous devez savoir une chose : le secteur tertiaire est celui qui prédomine en matière de recrutement de personnel humain. La prestation de service se doit d’être personnalisée à chaque type de client. Elle échappe donc à l’influence des machines qui substituent un bon nombre d’ouvriers humain chaque année. C’est dans ce troisième secteur de l’économique qu’il faut attaquer.

Le premier domaine qui recrute de plus en plus massivement est le domaine du service à la personne. Selon une enquête menée par Pôle Emploi en 2020, les professionnels de la proximité sociale comptent parmi les plus recherchés par les employeurs depuis fin 2018. Les métiers rassemblés par ce domaine sont les suivants :

  • Les AES ou Accompagnant Educatif ou Social

Les évolutions en matière technologiques qui assurent le prolongement de l’espérance de vie de ces personnes vulnérables assurent la pérennité de ce métier. Les AES ou Accompagnant Educatif et Social sont des auxiliaires de vie qui s’occupent des personnes fragilisées en raison de leur âge ou de leur handicap. Ils les aident à réaliser des tâches de la vie quotidienne, les accompagnent dans l’épanouissement de leur relation sociale et veillent au respect de leurs droits et libertés. Les missions de l’AES se trouvent à la frontière des responsabilités en soins curatifs et en éducation. Elles sont engagées non seulement pour surveiller et assister les personnes en difficulté, mais également pour stimuler leur autonomie.

Pour devenir AES, il suffit de passer un concours d’entrée en formation AES, se former pendant une durée de 1 à 2 ans et obtenir un Diplôme d’Etat d’Accompagnement Educatif et Social.

  • Les assistantes maternelles

Les offres d’assistance maternelle sont en forte croissance depuis quelques années. L’augmentation des heures de travail des parents et la forte densité de la population dans certaines zones favorisent l’expansion de ce métier.

Les assistant(e)s maternelles sont les personnes qui accompagnent les bébés jusqu’à leur entrée en maternelle. Elles peuvent exercer dans les foyers des particuliers ou dans une structure d’accueil collectif (tels que les haltes-garderies).

Pour pouvoir exercer dans cette profession, aucun diplôme n’est requis. Il suffit d’avoir un agrément de la part des services du département. Il sera valable pour une durée de 5 ans renouvelable.

  • Les auxiliaires de puériculture

Contrairement aux assistantes maternelles, les auxiliaires de puériculture exercent principalement dans les structures hospitalières, dans les crèches ou les centres sociaux. Ils s’occupent des nourrissons et des jeunes enfants, malades ou bien portant, assurent leur garde et l’hygiène de leur chambre et conseillent les parents.

Pour exercer ce métier, il faut obtenir un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture.

Le domaine médical et chirurgical

Les docteurs et les personnels de la santé sont fortement demandés par toutes les populations du monde. Tant qu’il y aura des maladies, des allergies, des virus ou des anomalies du corps humain, le corps médical sera toujours sollicité. C’est pour cela que ce métier promet d’être stable et durable. En plus, il offre des perspectives d’évolution de carrière intéressantes. Parmi les métiers les plus prisés dans ce domaine se trouvent les professions suivantes :

  • Les infirmiers

Ce sont les professionnels qui se chargent des premiers soins et des actions invasives dans les établissements de santé. Ils assurent l’exécution des prescriptions médicales et veillent au suivi de l’évolution de l’état du patient. Ils peuvent également exercer en toute indépendance et devenir des infirmiers libéraux.

Pour devenir infirmier, il faut être bachelier, suivre une formation de 3 ans et obtenir un Diplôme d’Etat d’Infirmier.

  • Les aides-soignants

Les aides-soignants assurent le bien-être et le confort des patients dans toutes les procédures de soin. Ils entretiennent l’hygiène et la propriété des chambres des malades. Pour exercer ce métier, il faut avoir un Diplôme d’Etat d’Aide-soignant, obtenu au bout d’un an de formation.

  • Les sages-femmes

Donner la vie à un petit être humain ne peut pas être remplacé par un robot. La présence d’une autre personne compétente est une règle essentielle pour la santé et le moral de la mère lors de la mise-bas.

La formation en sage-femme dure 4 ans dans une école de sage-femme agrée rattachée à un CHU.

  • Les chirurgiens

La particularité et la différence de chaque corps humain nécessitent une opération adaptée et un raisonnement personnalisé pour chaque situation. Les compétences et les expériences des chirurgiens sont plus que requises, surtout avec le développement extraordinaire de la chirurgie esthétique.

Pour ce métier, il faut avoir passé de longues études supérieures de 10 à 12 au total.

  • Les prothésistes

Aujourd’hui, toutes les activités de l’homme tendent vers l’utilisation des appareils informatiques et des écrans. Les verres de correction ou de protection sont plus que jamais demandés. D’où l’importance et la permanence du métier de prothésiste. Les prothésistes sont les fabricants des prothèses audio, des montures des lunettes et du montage de leurs verres ainsi que des prothèses dentaires.

Le minimum requis pour devenir prothésiste est le Bac professionnel ou le Brevet Technique. Cependant, des formations existent pour celles qui veulent obtenir un BTS ou une Licence Professionnelle.

Le domaine du management et de la finance

Tant qu’il y a une organisation de plusieurs personnes, des relations hiérarchiques doivent toujours être établies pour préserver le bon fonctionnement de la société. Une personne doit toujours être désignée pour diriger les opérations, pour gérer les relations interpersonnelles et pour contrôler les résultats. Le but de leur fonction est de maximiser la production tout en tenant compte de la capacité individuelle des salariés. Les questions d’ordre financier, que ce soit pour les entreprises ou les particuliers sont d’une priorité absolue dans les relations de travail. D’où l’importance des métiers cités en dessous.

  • Le gestionnaire de paie: celui qui s’occupe du calcul et de l’enregistrement comptable du versement des salaires des employés, un élément crucial dans le marché du travail.
  • Le Community Manager: est la personne qui assure l’établissement et la sauvegarde de l’image et de la notoriété d’un produit ou d’une marque. Son rôle est de séduite un maximum de communauté possible sur les réseaux.
  • Les agents des finances: sont les agents publics qui se chargent de la gestion et du contrôle des impôts sur le revenu et des taxes d’habitation. Tant qu’une somme d’argent est à payer à l’Etat, le travail des agents des finances sera toujours sollicité.
  • Les agents commerciaux: sont les professionnels intermédiaires qui ont pour rôle de vendre les produits des producteurs tout en assurant un prix raisonnable pour les consommateurs. Aussi longtemps que la vie de l’homme est soumise aux échanges, à l’achat et à la vente, les agents commerciaux pourront toujours exercer.

Le monde de l’informatique

Cela va sans dire qu’à l’heure actuelle, toute activité tourne autour des Nouvelles Technologies d’Information et de Communication, communément appelée NTIC. Que ce soient les nouvelles, les sources de renseignements et d’instructions, les jeux, le travail, les achats et les ventes, tout peut se faire à l’aide des outils technologiques et surtout de l’internet. Les métiers mutent vers un renouveau technique. Le domaine de l’informatique est indéniablement l’un des domaines du marché du travail à être certainement pérenne et évolutif pour des dizaines d’années à venir. Les métiers qui possèdent un bel avenir sont alors les suivants :

  • Le technicien informatique: celui qui met en place un parc informatique, assure son suivi et son bon fonctionnement. En cas de panne, c’est lui qui doit intervenir. Il peut travailler en entreprise ou en consultance.
  • Le Webdesigner: spécialiste qui conçoit et met en place l’aspect visuel d’un site web. C’est la personne qui fait en sorte que le graphique du site séduit le maximum d’internautes.
  • L’expert en protection des données : celui qui se spécialise dans la sécurisation des données en ligne. Il assure également la détection et la limitation des menaces cybernétiques. Il protège la structure générale en ligne d’une entreprise. Il peut travailler dans une administration publique, les banques, les assurances, les hôpitaux et dans les structures de prestataire de service.
  • Le développeur web: celui qui conçoit des applications mobiles, des sites web et des logiciels. Il est très important pour informatiser les opérations d’une entreprise et pour augmenter la visibilité de la marque.
  • L’architecte Cloud: celui qui garantit et protège l’accès des données d’une entreprise en ligne. Il englobe les ingénieurs en fiabilité de site, les consultants Cloud et les responsables DevOps.
  • Le référenceur et les créateurs de contenu: celui qui améliore la visibilité d’un produit sur Internet grâce à des présentations écrites, visuelles ou vidéastes. Les plateformes de diffusion peuvent être de sites web, des réseaux sociaux ou les messageries.
  • L’ingénieur Data et intelligence artificielle: celui qui conçoit et analyse des programmes intelligents d’optimisation de la performance d’une organisation. Quel que soit le domaine d’activité, les ingénieurs Data et les ingénieurs en intelligence artificielle sont très prisés de nos jours. Ce métier possède divers sous-branchements, à savoir : les experts Big Data, les experts Analytics, les Data Scientist et les Analystes décisionnels.

Le secteur de la restauration

Tout comme le secteur du service à la personne, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration regorge constamment de recrutement. C’est une activité de divertissement pour certains, une nécessité pour les autres. Mais pour ceux qui cherchent une carrière à grande opportunité d’évolution, il s’agit d’une véritable mine d’emploi. Cela concerne non seulement les restaurants gastronomiques, mais également les établissements hôteliers de luxe et les diverses structures de Fast Food. Selon l’étude BMO (Besoins en Main d’œuvre) réalisée par Pôle Emploi, le domaine de la restauration recrute plus de 140 000 serveurs et commis de cuisine chaque année. Ce sont les deux métiers comptés parmi les plus embaucheurs.

  • Le serveur est celui qui prend les commandes des clients, les sert, encaisse leur note et débarrasse la table.
  • Le commis de cuisine est la personne qui seconde les chefs cuisiniers dans la préparation des repas. Il prépare les ingrédients, dresse les assiettes, range les produits dans leur place et quelques fois, plonge.

Vu le rythme intense en cuisine, ces métiers requièrent vivacité et énergie. Cependant, ce genre de travail ne nécessite aucun diplôme particulier. Mais si vous espérez une évolution dans la carrière, une formation en cuisine ou en restauration s’impose.

Il existe différents niveaux de diplômes dans ce secteur : il y a le Bac Pro Cuisine, le CAP cuisine, le CQP cuisine, le bac+2 cuisine ou le BTS restauration et hôtellerie.

Bref, le domaine de la proximité sociale et de la restauration sont ceux qui recrutent le plus en ce moment, et ce n’est pas prêts de s’arrêter. Le secteur de l’informatique, lui embauche peu, mais promet une évolution intéressante et permanente. En plus, il produit une énorme quantité d’offres en freelance. Ainsi, les métiers high tech et low tech ont toutes leurs places dans les métiers d’avenir. Il y en aura pour tous les goûts.

 

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.