Services pro

Chéquier : différents types, avantages et inconvénients

Activé 23 mars 2022 - 9 minutes de lecture
Chéquier

Le chéquier est une des solutions de paiement les plus essentielles, en lien avec un compte bancaire. Voulez-vous en savoir plus sur le sujet ? Découvrez dans cet article : les différents types de fichiers, leurs avantages et leurs inconvénients.

Tout sur le chéquier

À l’aide du chéquier, vous pouvez non seulement faire un retrait d’argent, mais aussi, vous pouvez effectuer un paiement vers vos fournisseurs. Généralement, il existe trois sortes de chéquiers : le classique, le portefeuille et le chéquier de correspondance.

  • Le chéquier classique est le plus courant.
  • Le chéquier portefeuille est celui qui est le plus adapté à la majorité de clients.
  • Le chéquier de correspondance est en revanche plus appropriés aux professionnels.

Le nombre de paiements par émission de chèque diminue de plus en plus de nos jours, en raison des nouvelles méthodes de paiement électronique. Toutefois, le nombre d’émissions de chèque est toujours très élevé en France.

D’après les statistiques, la population française signe 2 milliards de chèques en moyenne chaque année. De ce fait, effectuer un paiement par le biais d’un chèque attire encore les Français, étant donné qu’il présente de nombreux avantages.

Le chéquier : son fonctionnement

Le chéquier n’est autre qu’un carnet contenant plusieurs chèques vierges, généralement utilisés par le détenteur afin de payer ses achats. Pour émettre un chèque, le bénéficiaire a le droit de débiter le compte bancaire de la personne qui émet, du montant marqué sur le chèque.

L’émetteur du chèque doit par conséquent, remplir le montant du chèque, qui par la suite doit correspondre à la somme que ce dernier se doit de payer. Pour être valide, il est important de mettre une signature et une date sur le chèque. Le bénéficiaire a le droit de demander l’encaissement du chèque sur le champ pour son compte bancaire. Pour ce faire, il n’aura qu’à présenter le chèque à sa banque. Ensuite, sa banque présentera le chèque à la banque de l’émetteur pour procéder au débit du compte du destinateur.

Les modèles de chèques valables

Il existe différentes sortes de chèques qui sont toujours de vigueur en France. Le chèque est une autre méthode de paiement à l’écrit mise en place par la banque. En général, il est utilisé pour faire passer de l’argent d’un compte en banque à un autre. Malgré la diminution de son usage au fil des années, le chèque reste un moyen de paiement encore courant dans certains pays.

Cependant, il y a quelques sortes de chèques, dont le chèque le plus courant et commun est le chèque barré. Il est important de noter qu’il existe encore d’autres types de chèques spécifiques, c’est-à-dire qu’ils sont utilisés dans des cas particuliers. Entre autres, certains chèques sont destinés en vue de renforcer la sécurité du destinataire, tandis que d’autres sont conçus pour des usages spécifiques.

Les différentes sortes de chéquier

Globalement, les différents types de chéquier sont classés dans trois principales catégories : les chèques classiques, les chèques courants, et les chèques spécifiques.

Les chèques classiques

Ces chèques sont ceux qui sont le plus souvent utilisés par les particuliers, mais également les professionnels. Il permet de réaliser tout type d’achats et ne présente généralement pas de plafond.

Les chèques certifiés

Ce sont des chèques classiques remises par le titulaire du compte et où la banque pose sur la mention : « Certifié pour la somme de … ». Le montant indiqué sur ces chèques est bloqué sur le compte du destinateur durant 8 jours.

Les chèques barrés

D’une façon générale, ils sont délivrés par la banque à titre gratuit. L’encaissement ne peut se faire que sur un compte bancaire étant donné que ces derniers ne sont ni endossables, ni payables à vue. Ces types de chèques offrent une certaine sécurité dans l’éventualité de vol ou encore de perte.

Les chèques non barrés

Pour ce qui est des chèques non barrés, il est tout à fait possible qu’une autre personne puisse assurer l’encaissement, autrement dit, mis à part le propriétaire. Ils sont payables à vue et n’ont aucun délai à l’agence locale d’où ils viennent. Ils sont également endossables, à l’inverse des chèques barrés. Vous pouvez donc effectuer un encaissement en espèces instantanément ou bien au guichet de la banque. D’ailleurs, ils sont plus taxés et enregistrés par l’administration fiscale.

Les chèques visés

Ce sont des chèques pour lesquels la banque ou le tiré, confirme qu’il existe bien une provision sur le compte bancaire d’un client, au moment où le contrôle est effectué. La banque pose un visa sur le chèque dont la demande de chèque visé est faite par le tireur ou l’émetteur du chéquier. Par contre, ils ont un inconvénient, cela concerne la provision constituée qui peut être retirée à tout instant.

Les chèques de banque

Ils sont uniquement émis par la banque. Ils garantissent le paiement au bénéficiaire, car la somme dans le chèque est encaissée du compte en banque du destinateur et remise sur un compte bancaire pendant une durée d’un an et 8 jours.

Et pas que, il existe également des chéquiers qui ne sont utilisés qu’à des situations particulières.

Les chèques pour les cas particuliers

En effet, vous aurez accès à d’autres types de chéquier dans certaines éventualités.

Les chèques de voyage

Ces chèques bancaires ont une somme définie au préalable et sont donc destinés pour les voyages, que ce soit des voyages au sein du pays ou encore à l’étranger. Les chèques de voyage peuvent s’adapter à n’importe quel pays de votre choix et sont donc libellés dans la devise de ce même pays. Ceci étant dit, ils offrent quelques avantages par rapport aux argents en liquide. Non seulement, vous pourrez les encaisser en monnaie locale, mais aussi, vous pourrez obtenir un remboursement en cas de vol ou de perte.

Les chèques emplois services universels

Les CESU sont en fait des chèques barrés, faits pour payer les salaires du personnel au sein de votre foyer. Notez que les montants versés par les CESU obtiennent une réduction de 50 % d’impôts.

La liste n’est pas encore complète, il existe encore d’autres sortes de chèques à usage particulier tels que les chèque-restaurant, les chèques transport et encore d’autres.

Le chéquier : points positifs et points négatifs

Comme tout autre chose, l’utilisation des chéquiers peut être bénéfique, mais peut aussi présenter certains désavantages.

Les avantages du paiement par chèque

Le chéquier présente quelques avantages que vous allez découvrir ci-après.

  • Il permet de suivre plus facilement les transactions.
  • Il permet de réaliser les renvois de paiement.
  • Il évite le transport d’espèces, ce qui est donc plus fiable et il apporte également plus de sécurité.
  • Il n’existe pas de plafond en ce qui concerne le montant du chèque, contrairement aux cartes bancaires.
  • La plupart des commerçants acceptent le paiement via un chèque de banque, y compris les achats en ligne.
  • Il est totalement gratuit, donc il ne nécessite aucuns frais supplémentaires.
  • Les talons accompagnant les chéquiers vous seront d’une grande utilité, car ils peuvent vous servir de bordereaux pour le suivi des transactions effectuées avec les chèques.
  • Vous aurez la possibilité de reporter les paiements, après avoir négocié avec le bénéficiaire une date convenable.

Les inconvénients de l’utilisation du chèque comme mode de paiement

Comme tout bon mode de paiement avec de nombreux avantages conséquents, faire usage du chèque comme moyen de paiement présente tout de même quelques inconvénients.

Un chèque sans provision

Comme il n’est pas obligatoire d’encaisser un chèque dès son émission, il est  possible que le bénéficiaire prenne la décision d’encaisser le chèque lorsque votre solde ne peut plus permettre le paiement du montant indiqué sur le chèque. Alors faite bien attention à la gestion du solde de votre compte bancaire, car vous ne pouvez pas tout le temps prévoir l’encaissement de vos chèques. À noter que les émetteurs de chèques sans provision sont sévèrement punis par la loi.

Les risques de fraude

Actuellement, plusieurs méthodes ont été établies par les banques et la loi pour faire face aux fraudes subies par l’utilisation des chèques. Malgré toutes ses mesures prises, les risques de fraude sont omniprésents, car ils sont faciles à trafiquer.

Un mode de paiement souvent refusé

Il est vrai que beaucoup de marchands approuvent le paiement par chèque. Malgré cela, ce mode de paiement présente trop de risque pour d’autres. En effet, les commerçants ont peur de se faire arnaquer et n’acceptent pas le paiement par chèque à cause du risque de fraude et au risque de chèque sans provision.

Accès très limités pour les paiements à l’étranger

Faire usage de votre chèque comme moyen de paiement pendant vos voyages à l’étranger n’est pas une bonne idée. En effet, les chèques étrangers sont généralement refusés par les commerçants étrangers, à cause de la possibilité de recevoir un faux chèque ou chèque en bois. En plus, il est tout à fait possible que votre chèque ne soit pas en vigueur dans le pays que vous visitez. C’est aussi le cas pour les achats en ligne que vous effectuez à l’étranger.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.