Formation pro

Les formations courtes pour travailler dans un zoo

Le 24 juin 2021 — 12 minutes de lecture
Les formations pour travailler dans un zoo

Au fil des années, les parcs zoologiques modernes se sont fortement développés. Le zoo ne se borne plus à présenter des animaux sauvages au public, mais aussi à l’observation et l’étude des comportements de chaque espèce, de sensibiliser le visiteur à la protection de l’environnement et à la sauvegarde des espèces menacées. Mais encore ils donnent un emploi à ceux qui aiment la nature. Et désormais, il existe deux catégories de conservation : le zoo public, financé par les gouvernements, et le zoo privé. Ces domaines se doivent de réaliser des profits, et demandent ainsi des personnels compétents dans le secteur et emploi animalier. Pour ceux qui veuillent travailler dans un zoo, au plus proche des animaux, celui-ci dispose de plusieurs métiers à formations courtes : auxiliaire vétérinaire, jardinier paysagiste, soigneur animalier, entraîneur d’animaux, chargé de communication, auxiliaire de santé animale…

Auxiliaire vétérinaire

L’auxiliaire vétérinaire dans un parc zoologique assiste le vétérinaire lors des consultations et des interventions chirurgicales. Il met en œuvre les règles d’hygiène, prévient les contaminations et prend soin des animaux hospitalisés. En effet, une grande partie de son métier est liée au nettoyage et à la désinfection de la salle de chirurgie, de la salle de consultation et des matériels de chirurgie. Il aide le vétérinaire dans les soins et les examens complémentaires.

Formation

Une formation auxiliaire cadrée par le GISPA (Groupement d’Intérêt Public formation en Santé Animale et aux vétérinaires) est ouverte aux candidats titulaires de Bac. Il existe deux niveaux de certification :

  • Le diplôme d’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ) s’adresse aux candidats ayant suivi une scolarité jusqu’en fin de 1re ou ayant suivi une 2de et une expérience professionnelle d’un an minimum, quel que soit le secteur d’activité.
  • Le diplôme d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) s’adresse aux titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme de même niveau ou avoir suivi une 2de générale et technologique avec passage accordé en 1re et une expérience professionnelle de 2 ans, quel que soit le secteur d’activité.

L’AVQ propose 1 an de formation après un CAP et avoir de solides connaissances en matière de santé animale. L’ASV propose 2 ans de formation après une qualification AVQ. Ce spécialiste a également un rôle important auprès du vétérinaire lors des consultations et des opérations chirurgicales. Il prend en charge les activités qui requièrent des capacités d’autonomie, de synthèse et d’analyse.

Ces diplômes permettent respectivement d’accéder directement dans les catégories 4 et 5 de la Convention Collective. Et sont accessibles par la voie de la Validation des Acquis d’Expérience (VAE) à condition de justifier d’un an d’expérience équivalent à temps plein. Mais également, il existe un Brevet Technique Agricole (BTA) secrétariat administratif, option auxiliaire vétérinaire. Vous pouvez trouver aussi des formations privées ou à distances dans le domaine assistant-animalier.

Soigneur animalier

Dans un zoo, un refuge, un parc aquatique, une animalerie ou une clinique vétérinaire, le soigneur animalier s’occupe de l’entretien des animaux nécessaires aux opérations chirurgicales. Il doit ainsi, instaurer une relation de confiance avec l’animal et prépare sa mise à disposition pour les expérimentations. Son rôle est non seulement de donner des soins aux animaux, mais aussi nettoyer les enclos, abris, assurer la sécurité des bâtiments et préparer les aliments et distribuer les repas. Il est un garant du bien-être et des soins donnés aux animaux.

Formation

Pour suivre une cette spécialisation de soigneur animalier, il faut être titulaire d’un bac et de préférence un bac STAV (sciences et technologie de l’agronomie et du vivant).

En France, on distingue seulement 3 établissements qui offrent une formation au métier de soigneur animalier :

  • À Carquefou (Loire-Atlantique), la maison familiale rurale La Charmelière propose une formation d’animalier en parc zoologique. Celle-ci est ouverte uniquement pour les candidats plus de 18 ans.
  • Le CFAA de Gramat dans le Lot dispense d’une formation de soigneur animateur de parcs zoologiques. Celle-ci est réalisable à partir de la troisième.
  • Avec le BAC, vous pourrez effectuer une spécialisation de soigneur animalier en vous inscrivant au Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole de Vendôme (Loir-et-Cher).

D’autres organismes de formations proposent une formation au métier de soigneur animalier. Vous pouvez vous renseigner.

Dresseur d’animaux

Le métier de dresseur d’animaux est exercé dans un zoo, un cirque ou dans le cadre d’une production audiovisuelle (cinéma, publicité, télévision). Il se trouve que ce métier est très rare, le professionnel exerce en tant que salarié, mais le plus souvent, en tant qu’intermittents du spectacle. La plupart des professionnels sont spécialisés dans un nombre limité d’animaux d’espèces différentes. Il faut noter que plusieurs années sont parfois nécessaires pour voir le résultat d’un dressage. La formation au métier demande donc de la patience et des capacités d’adaptation aux animaux.

Formation

Le métier de dresseur d’animaux ne distingue aucune formation spécifique. Cependant, il est recommandé de démarrer une fonction d’assistant d’un dresseur animalier professionnel confirmé. Un débutant peut s’initier en tant que stagiaire auprès d’un dresseur dans un zoo ou dans d’autres cadres animaliers selon ses compétences. Toutefois, il faut prévoir un délai d’apprentissage très long, avec une activité souvent cumulée avec d’autres fonctions.

Toiletteur animalier

Le toiletteur d’animaux qui exerce dans un parc zoologique réalise des soins animaliers d’hygiène selon les besoins et les caractéristiques de l’animal et assurer son esthétique. Un toilettage est composé de différentes tâches : lavage, séchage, tonte, coupe, brossage… Il peut effectuer la préparation ou la distribution de nourriture aux animaux. L’activité de ce métier s’exerce en indépendant ou salarié, au contact des animaux et en relation avec différents intervenants du zoo (auxiliaire animalier, éleveur, vétérinaire, particulier…). L’objectif du métier est d’assurer le bien-être des animaux de toutes espèces. Métier de passion, métier artistique, le toilettage est aussi un métier où l’amour des animaux est une évidence.

Formation

Pour devenir toiletteur animalier ou même se mettre à son compte, aucun diplôme n’est obligatoire même s’il est vivement conseillé d’avoir suivi une formation. Cependant, il existe un titre de toiletteur canin et le CTM Toiletteur canin et félin (niveau CAP), enregistrés au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles), et accessibles après la 3ème. Ces certificats se préparent en 2 ans de formation, sous statut scolaire ou en apprentissage, dans un centre de formation agréé. Ils peuvent également se préparer dans le cadre de la formation continue. Il est aussi possible de suivre des stages de formation dispensés par certains professionnels. Les parcs zoologiques privés ou publics sont des établissements qui recrutent plusieurs toiletteurs.

Animateur animalier

Le métier d’animateur animalier vise à changer les comportements du public vis-à-vis des animaux. Il forme les gens à connaître et à comprendre les animaux, ainsi qu’à les respecter et à les protéger. Cette action est essentielle dans la lutte contre les maltraitances et les abandons des animaux. Sa pédagogie s’appuie sur l’étude des comportements des animaux, l’éthologie et la protection des animaux et de l’environnement. Les animaux concernés sont les animaux de compagnie, les oiseaux, mais aussi ceux qui sont dans un zoo. L’animateur animalier peut travailler dans les parcs zoologiques, les associations de protection des animaux, les structures animalières…

Formation

Pour accéder au métier, il est apprécié d’avoir un niveau Bac +2 voir Bac +3 et ayant un diplôme dans le domaine de protection de la nature. On distingue aussi une formation universitaire DEUST sur l’option guide nature, ou les formations universitaires dans l’orientation biologie des populations ou gestion milieux naturels. La spécialité en animation animalière s’adresse d’abord à des bacheliers scientifiques (bac S) souhaitant évoluer vers des métiers dans les associations de protection des animaux, les parcs zoologiques, les écomusées.

Fauconnier en parc animalier

Le fauconnier en parcs animaliers est au centre de plusieurs actions menant à la patrimonialisation de la fauconnerie. C’est un professionnel qui s’occupe des rapaces tels que les faucons, les aigles, les buses, les chouettes… Il est chargé de l’aménagement et l’entretien de la volière.

Formation

Il n’existe pas de formation ou diplôme reconnus pour ce métier. Toutefois, il est possible d’accéder au métier en effectuant des stages dans des établissements zoologiques. Il y a aussi la possibilité d’une formation pour octroyer un certificat fourni par la préfecture : le certificat de capacité pour l’entretien d’espèces non domestiques. Pour travailler dans des parcs zoologiques, il faut au moins avoir effectué des stages auprès des maîtres fauconniers pour avoir les compétences requises dans le métier. Il est aussi possible d’accéder au métier en suivant une formation continue dans les techniques de fauconnerie. Les candidats concernés par cette spécialisation sont : les salariés et les futurs salariés des parcs zoologiques souhaitant se spécialiser, les anciens stagiaires de la formation “Soigneur Animateur d’Établissements Zoologiques” et toutes autres personnes souhaitant acquérir des connaissances et compétences concernant ce secteur d’activité.

Responsable parc animalier

À la tête du parc zoologique, le responsable parc animalier encadre tous les personnels du milieu. Il est en charge de la gestion de toutes les missions de la structure. Il est le responsable de l’administration et la gestion du zoo. Il veille au confort et au bien-être des animaux. Il assure la sécurité de l’environnement et une condition favorable de vie des animaux. Il travaille en relation avec les professionnels : vétérinaires, auxiliaires animaliers, fournisseurs d’aliments, directeurs de zoo internationaux, ministère de la Transition écologie et structures déconcentrées de l’État (Préfecture, DREAL…)

Formation

Pour travailler dans un zoo en poste de responsable, il faut être doté d’un diplôme en école de commerce ou d’ingénieurs. Pour que cela soit possible, vous devez passer un bac scientifique et ensuite intégrer une école de commerce. Il est aussi indispensable d’effectuer un stage dans un parc zoologique ou dans les services administratifs de la structure. Il faut noter que le métier est peu nombreux et il est difficile d’obtenir la profession.

Jardinier paysagiste

Travailler dans un zoo, un jardinier paysagiste est véritable architecte de l’espace, il modèle les milieux du parc pour donner un environnement convenable aux animaux selon leur caractéristique. Puisant dans sa créativité sans jamais perdre le sens des réalités, il s’efforce d’améliorer le cadre de vie des animaux. Il intervient dans tout projet d’aménagement ou de construction entraînant une transformation du paysage pour pouvoir accueillir de nombreux animaux.

Formation

Il existe des écoles à bac + 4 pour devenir paysagiste, la voie la plus connue est, sans aucun doute, celle qui mène au diplôme DPLG cadrée par le gouvernement. Le diplôme DPLG propose 4 années de formation. Les trois écoles qui délivrent le titre de paysagiste DPLG sont : l’École d’architecture et de paysage de Bordeaux EAPB, l’École nationale supérieure du paysage (ENSP) à Versailles, et l’École d’architecture et de paysage de Lille. On ne peut être admis que sur concours commun. Celui-ci est ouvert à des candidats de niveau bac + 2. Il est à noter que ce concours d’entrée ne présente, chaque année, qu’une petite centaine de places.

Garde des parcs zoologiques

Le garde des parcs zoologiques a pour métier de protéger l’environnement, la faune et la flore par des actions de prévention, de répression et d’éducation. Un professionnel d’une grande disponibilité, il assure l’accueil et l’information du public sur la préservation des animaux et de l’environnement. Non seulement il assure la surveillance et la protection du zoo, mais il peut aussi effectuer des prélèvements et procéder au recensement des espèces animales et végétales.

Formation

Pour devenir garde de parcs zoologiques, il faut réussir le concours national d’agent technique de l’environnement (catégorie C) de la fonction publique. Il est essentiel de choisir la spécialité milieux et faune sauvage. Un niveau de diplôme national du brevet, CAP ou BEP est requis, de plus en plus le bac, voire un niveau bac +2, selon les employeurs.

Formation continue dans les métiers du zoo

Les parcs zoologiques sont des endroits où le risque de transmission de maladies et d’attaques par des animaux sauvages est accru. La formation continue est primordiale (et obligatoire) dans les métiers en zoo. Cette formation est essentiellement nécessaire pour les auxiliaires vétérinaires, les soigneurs animaliers, le responsable parc animalier. Il est aussi possible de dispenser des formations internes du site et des habilitations à travailler avec certains animaux dangereux ou dans certaines zones à risque. Il est recommandé de suivre des formations complémentaires telles que formations aux premiers secours, travail en hauteur….

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.