Métiers

Quel est rôle et le salaire d’un brancardier ?

Le 22 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
Brancardier

Si vous adorez bouger, l’ambiance hospitalière et l’assistance médicale, le métier de brancardier pourrait vous intéresser. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il y a à connaître pour l’exercice de ce métier.

Le brancardier est un professionnel du transport, mais pas n’importe lequel! Travaillant dans un établissement de soins ou hospitalier, c’est l’agent qui déplace les malades d’une chambre à une autre ou d’un service à un autre. Le brancardier est en quelque sorte, un chauffeur de la fonction hospitalière qui n’utilise pas de voiture ni de véhicule motorisé. Pour en savoir un peu plus sur ce métier, vous allez trouver dans cet article : ses missions, son salaire et la formation requise pour devenir brancardier.

Les missions du brancardier

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, l’agent brancardier est le responsable du transport des patients à l’intérieur d’un établissement hospitalier ou d’un centre de soins. Il veille au bon déplacement des patients et à leur sécurité durant le trajet.

En fait, la fonction du brancardier comprend 5 missions fondamentales :

  • Recueillir des informations sur le transport : afin de connaître le point de départ et la destination (bloc opératoire, consultation, radiologie, chambre, etc.), de savoir l’état de santé du patient et d’identifier les meilleures conditions possible de conduite.
  • Effectuer le transport du patient : le brancardier choisit l’outil de transport en fonction de l’état de santé et de la capacité motrice (chariot-brancard, fauteuil roulant ou lit d’hôpital), installe le patient et le porte jusqu’au service de destination.
  • Déplacer les affaires personnelles du patient : quand le patient change de chambre ou de salle, c’est le brancardier qui est responsable du déménagement. Il fait en sorte que les objets et les matériels suivent son propriétaire.
  • Transmettre les dossiers ou prélèvements médicaux : le brancardier peut également être convié à faire un travail de courrier interne. C’est-à-dire, il transporte les bilans, les dossiers ou les prélèvements de tous types entre les services et les laboratoires.
  • Entretenir les matériels : le brancardier est le responsable de son propre matériel de travail. Il doit s’assurer de leur bon fonctionnement afin de garantir la sécurité et le confort du malade lors du transport.

En dehors de ses missions de base, le brancardier accomplit les gestes de premier secours en cas de complication ou de malaise du patient. En fait, il fait tout pour que le malade arrive à bonne destination, tel un héros qui doit braver toutes les difficultés. Pour cela, il doit collaborer avec les autres personnes du milieu de la santé, tels que les ambulanciers, les aides-soignants, les infirmiers ou les pompiers. « Sécurité, confort et suivi », ce sont les mots d’ordre de la fonction de brancardier. Il travaille sous la direction d’un supérieur hiérarchique, tel qu’un chef de chantier, un chef de projet ou un chef d’équipe.

En ce qui concerne les conditions de travail, le métier de brancardier s’exerce comme tous les métiers des services hospitaliers. Il peut impliquer des horaires non-conventionnels. Autrement dit, les brancardiers sont quelques fois contraints de travailler les nuits, les week-ends ou les jours-fériés. Toutefois, ces heures supplémentaires s’accompagnent toujours d’une rémunération et d’une contrepartie monétaire.

Pour ce qui est des structures d’exercice, le poste de brancardier offre de nombreuses perspectives. Il peut aussi bien travailler dans les cliniques ou les centres hospitaliers universitaires (CHU), tout comme dans les maisons de retraite ou des maternités. Il peut même travailler dans un hôpital militaire, dans un service de santé de l’armée ou dans un établissement de sécurité civile. Les offres d’emploi foisonnent tant dans le secteur public que le secteur privé.

Le salaire du brancardier

Le salaire du brancardier dépend de deux critères primordiaux : le secteur d’exercice et l’ancienneté. A ces critères peut s’ajouter la quantité de travail fourni par le professionnel. Comme nous l’avons dit précédemment, le salaire brut du brancardier peut augmenter quand il fait des heures supplémentaires. Dans ce cas, sa paie sera plus élevée.

Le brancardier du secteur public

Quand un emploi est exercé dans le domaine de la fonction publique, la rémunération reste basée sur les principes d’ancienneté, de grade et d’échelon. En France, la grille indiciaire des salaires du brancardier comprend deux grades principaux : le premier et le deuxième grade. Appartenant à la catégorie C, leurs salaires sont définis comme suit :

 

Echelons Salaires bruts mensuels
Grade 1 1 1 527,64 €
2 1 532,33 €
3 1 537,02 €
4 1 541,70 €
5 1 546,39 €
6 1 555,76 €
7 1 569,82 €
8 1 588,56 €
9 1 607,31 €
10 1 658,85 €
11 1 719,77 €
Grade 2 1 1 537,02 €
2 1 546,39 €
3 1 560,45 €
4 1 574,50 €
5 1 616,68 €
6 1 644,79 €
7 1 705,71 €
8 1 780,69 €
9 1 827,55 €
10 1 883,78 €
11 1 925,96 €

 

Ces sommes prédéfinies sont ensuite complétées par des primes et des indemnités liées aux conditions de travail (heures supplémentaires). Les échelons, quant à eux, progressent tous les deux ou trois ans d’ancienneté dans le service public. Les expériences acquises dans le secteur privé ne contribuent pas à l’évolution de grade et de classe dans le domaine public.

Le brancardier du secteur privé

Dans les structures privées, les brancardiers perçoivent des salaires qui sont prescrits par les conventions collectives. En France, ils empochent en moyenne 23 000 euros par an, c’est-à-dire, 1 917 € par mois. Le salaire peut commencer à 1 430 € brut en début de carrière et finir dans les 2 780 € maximum en fin de carrière.

Il faut savoir dans le secteur privé, la localisation joue un rôle crucial dans la détermination du salaire. Les rémunérations diffèrent selon que l’emploi du brancardier est exercé en région parisienne, du Nord ou de l’Ile-de France.

Dans la majorité des cas, le métier de brancardier constitue une entrée de carrière dans les professions hospitalières. Après quelques années d’expérience, les brancardiers en emploi se tournent vers le métier d’ambulancier, d’aide-soignant ou d’agent de service mortuaire.

La formation requise pour devenir brancardier

Le métier de brancardier est accessible sans condition de diplôme spécifique. Le recrutement se fait sur la base d’une sélection de dossiers en interne et de manière directe. Ainsi, pour augmenter ses chances de se faire embaucher, il est préférable de suivre des études particulières, liées à la profession de brancardier. Ensemble, elles feront office de formation professionnelle qui permet de postuler avec confiance pour les offres d’emploi de brancardier. Ces études concernent :

  • Les formations en CAP, en BEP ou en baccalauréat pro ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personnes)
  • Les formations aux premiers secours

D’une manière générale, il faut disposer des compétences nécessaires de base pour exercer le métier de brancardier. En tant que professionnel de terrain et ingénieur du transport, il doit avoir une bonne condition physique pour relever et installer les patients. Il doit également être à l’aise avec le contact humain et savoir faire preuve d’empathie et de communication.

Dans l’entretien de ses matériels, le brancardier devrait également être un bon technicien de maintenance. Même si les études spécifiques en technique de maintenance ne sont pas spécialement requises, il est toujours préférable pour un technicien de transport de posséder de bonnes connaissances pratiques dans le fonctionnement des matériels hospitaliers. Pas besoin d’être un ingénieur pour maîtriser la manutention de ces outils, il faut juste être particulièrement attentif lors de la formation en interne.

Bref, si le dynamisme, la réactivité et l’aisance relationnelle font partie de vos qualités personnelles, le métier de brancardier pourrait vous correspondre. Si vous aimez être un assistant professionnel, c’est plus qu’un atout essentiel. Qu’attendez-vous ? Consultez dès maintenant les profils recherchés par les employeurs.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.