Métiers

Devenir pharmacien : études et salaire

Le 3 mai 2021 — 6 minutes de lecture
Pharmacien, salaire

La médecine est un vaste domaine qui englobe une multitude de disciplines. Parmi celles-ci, nous retrouvons la pharmacie. Le métier de pharmacien peut paraître simple au premier abord, car il consiste à délivrer des médicaments. Or, il faut plusieurs années d’études et d’expérience pour espérer devenir un bon pharmacien. Quelle est la formation à suivre pour devenir pharmacien ? Quel est le salaire d’un pharmacien ? Nous vous apportons toutes les réponses nécessaires à travers cet article.

Études et formation pour devenir pharmacien

Pour devenir pharmacien, il est nécessaire d’avoir une certaine affinité avec l’univers de la science. Il faut six années d’études universitaires pour exercer cet emploi intrinsèquement lié au domaine de la santé. Après l’obtention de leur bac, les diplômés doivent choisir une licence avec une option « accès santé » pour les études supérieures. Pour rejoindre la filière santé en pharmacie, il faudra que l’étudiant valide sa première année de licence.

Les études en deuxième et troisième année oscillent entre les cours magistraux, des travaux pratiques, et la recherche. Une fois en quatrième année, il est possible de se spécialiser en officine, dans un milieu hospitalier ou dans l’industrie pharmaceutique. La pratique sur le terrain permet aux étudiants de gagner en expérience au fil du temps. Ce qui explique d’ailleurs la particularité de la cinquième année d’études.

Celle-ci correspond à l’année hospitalo-universitaire qui permet à l’étudiant de concilier université et hôpital. En sixième année de la formation en pharmacie (pour les spécialités officine et industrie), les études sont partagées entre les cours et les stages. A la fin des stages, les étudiants devront soutenir une thèse dans l’objectif d’obtenir un diplôme d’État de docteur en pharmacie. A l’issue de la formation, les étudiants peuvent enfin vendre des médicaments (prescrits ou pas) dans des pharmacies et conseiller convenablement les clients dans le choix des médicaments dont ils ont besoin.

Il est essentiel de notifier que les six années d’études font des étudiants, des pharmaciens d’officine. En revanche, il faut neuf ans pour devenir pharmacien spécialiste.

Quel est le salaire des pharmaciens ?

Le salaire des pharmaciens varie en fonction de plusieurs facteurs. Il s’agit notamment du statut (salariés dans un privé, fonctionnaire, etc.) et du lieu de travail (pharmacie, hôpital, industrie pharmaceutique, etc.).

Pharmacien salarié en officine

Le salaire moyen des pharmaciens salariés se définit selon la convention collective pharmacie d’officine. Cette convention s’applique à toutes les officines sans exception. Elle permet d’établir les différentes classes de travailleurs grâce à des coefficients et les rémunérations selon ces coefficients.

Voici un bref aperçu de la grille des salaires des pharmaciens par mois.

Coefficient Rémunération
400 (expérience < 1 an) 2 735 euros/mois
430 (expérience > 1 an) 2 940 euros/mois
450 3 077 euros/mois
470 (expérience > 3 ans) 3 214 euros/mois
500 (expérience > 6 ans Adjoint avec spécialité) 3 419 euros/mois
600 (Fonction de commandement) 4 103 euros/mois
800 (Fonction de commandement) 5 471 euros/mois

En France, le salaire brut des pharmaciens salariés avec quelques années d’expérience peut varier entre 3 000 et 3 500 euros. En fonction de leur ancienneté, les pharmaciens perçoivent également des primes. Il existe donc des primes d’ancienneté pour 35 heures par semaine :

  • 3 à 6 ans (3 % du salaire minimum),
  • 6 à 9 ans (6 % du salaire minimum),
  • 9 à 12 ans (9 % du salaire minimum),
  • 12 à 15 ans (12 % du salaire minimum),
  • après 15 ans (15 % du salaire minimum).

Il est également possible d’avoir accès à des primes d’équipement.

Pharmacien à l’hôpital

A l’image de tout fonctionnaire, les pharmaciens perçoivent leur rémunération en fonction de leur échelon de leur grade. Si nous prenons en compte le grade, les salaires des pharmaciens se résument comme suit :

  • Assistant des Hôpitaux associé: le pharmacien généraliste (titulaire du diplôme de pharmacien BAC + 6) perçoit par mois entre 2 181 euros et 2 678 euros bruts. Le pharmacien spécialiste (titulaire de l’internat) quant à lui perçoit entre 2 537 et 3 119 euros ;
  • Assistant des Hôpitaux: le pharmacien généraliste perçoit entre 2 317 euros et 2 905 euros bruts par mois. Le pharmacien spécialiste perçoit entre 2 668 et 3 283 euros bruts par mois ;
  • Praticien Hospitalier à temps partiel : son horaire est de 6 demi-journées par mois. Il perçoit entre 2 478 (échelon 1) et 4 500 euros bruts par mois (échelon 13) ;
  • Praticien Hospitalier à temps plein : la rémunération de ce dernier varie entre 4 130 euros pour ce qui concerne l’échelon 1 et 7 500 euros bruts par mois pour l’échelon 13.

Pharmacien dans l’industrie pharmaceutique

Le poste salarié dans l’industrie pharmaceutique est plus bénéfique que dans les pharmacies. En effet, un pharmacien dans le domaine de la fabrication des produits ou de l’assurance qualité peut débuter avec un salaire avoisinant les 3000 euros bruts par mois. Il est également possible qu’il puisse toucher 5 500 euros bruts en fonction de son ancienneté.

Un débutant peut percevoir environ 3 000 euros par mois dans le département des affaires pharmaceutiques. Ce salaire peut augmenter jusqu’à 6500 euros au bout d’une dizaine d’années. S’il occupe le poste de pharmacien responsable, il pourra percevoir jusqu’à 8 000 euros bruts par mois. L’industrie pharmaceutique propose également des offres de primes de participation assez alléchantes.

L’évolution professionnelle du métier de pharmacien

Le coefficient et le salaire d’un pharmacien peut évoluer selon plusieurs facteurs à savoir : son expérience, son ancienneté au sein d’une même pharmacie et les responsabilités dont il a la charge. Dans l’industrie pharmaceutique, les pharmaciens peuvent exercer plusieurs métiers à savoir :

  • Pharmacien assurance qualité ;
  • Pharmacien affaires réglementaires ;
  • Pharmacien technico-réglementaires ;
  • Pharmacien responsable.

Voilà autant de métiers qu’il est possible d’exercer en tant que pharmacien. De manière générale, le métier de pharmacien possède de véritables perspectives de développement.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.