Métiers

Transport aérien: le salaire d’une hôtesse de l’air

Le 16 juin 2021 — 6 minutes de lecture
Hôtesse de l'air

En France, le métier d’hôtesse de l’air ou de steward intéresse beaucoup de jeunes aujourd’hui. Il offre le rêve de pouvoir voyager dans tous les pays du monde en plus d’avoir des salaires satisfaisants moyennant une bonne formation. La vie et la carrière de ces employés attisent l’envie de l’individu moyen à devenir steward. Le salaire au poste dépend de l’expérience et des compagnies aériennes. Un débutant percevra un revenu différent dans une compagnie à bas prix face à une hôtesse dans une compagnie régulière. La présence des primes dans les salaires contribuera grandement à augmenter la rémunération perçue au travail.

La présence d’une hôtesse de l’air dans un avion a commencé dans les années 30. Depuis, tous les vols commerciaux possèdent son personnel navigant commercial. Ces employés travaillent au sein des compagnies aériennes pour améliorer le confort et la sécurité des passagers.

Description du métier des hôtesses de l’air

Dans le secteur du transport aérien, le personnel navigant commercial ou PNC a un rôle particulier. Ils agissent bien avant l’embarquement des passagers à bord de l’appareil. Ils sont sous la responsabilité du commandant de bord.

Avant l’embarquement des voyageurs, le PNC effectue une vérification minutieuse des équipements et des dispositifs de sécurité de la cabine. Par exemple, cela concerne le bon emplacement des gilets de sauvetage, ou l’état des masques à gaz. L’hôtesse de l’air aura la responsabilité d’une vérification complète avant chaque décollage.

Une fois l’inspection terminée, vous accueillerez les passagers. Vous les aiderez à s’installer confortablement dans leurs sièges. Vous les assisterez si nécessaire. Cela concerne surtout les personnes à mobilité réduite et les enfants. Vous fournirez les réponses aux questions.

Lors de chaque décollage, vous démontrez les gestes à suivre en cas d’accident. Cette procédure est obligatoire. Vous assurerez le confort des voyageurs. La distribution des boissons, des repas et la vente des produits détaxés entreront dans vos responsabilités. Vous effectuerez également un rappel des interdits durant tout le vol. Cela vaut du décollage à l’atterrissage.

La répartition de ces tâches revient au chef de cabine. Au sol, vous rencontrerez les membres d’équipages lors d’un briefing. Durant cette réunion, le chef de cabine vous attribuera votre poste. Cela peut être celui de la sécurité ou du commercial avec les passagers.

Les aptitudes requises par l’emploi

Vous êtes l’image de la compagnie aérienne. Vous vous occuperez des clients pendant tout le trajet. Votre apparence est donc importante. Vous porterez une tenue irréprochable durant vos heures de travail. La serviabilité et la capacité à arborer un sourire en toutes circonstances sont des qualités indispensables.

Vous devriez pouvoir remplir votre rôle sans perdre votre calme et votre sourire. Cela malgré la présence d’individu au caractère difficile. L’aisance en communication devient un atout. Être polyglotte est fondamental dans ce métier. La maitrise de l’anglais est également impérative.

La possession d’une acuité visuelle est nécessaire dans le métier. Cela concerne aussi vos compétences avancées dans la natation. La sécurité des passagers est à votre charge. Vous devrez posséder une maitrise de soi. Vous devrez être apte à garder votre patience et votre sang-froid en toutes circonstances. Cela vous aidera à imposer votre autorité en cas d’urgence. Vous assumerez vos responsabilités correctement.

Sur le plan commercial et du service envers autrui, le sens de l’écoute reste important. Votre résistance physique et mentale permettra de garder une apparence confiante et présentable aux yeux des voyageurs.

Le métier vous mettra en déplacement continu. L’organisation d’une vie privée devient compliquée. Vous travaillerez souvent en horaire décalé ou irrégulier. Vous devrez vous préparer à cela en postulant pour une offre d’emploi.

La formation pour devenir hôtesse de l’air

Le métier exige des critères spécifiques aux candidats voulant devenir stewards ou aux candidates pour devenir hôtesses de l’air.

  • L’âge minimum requis est de 18 ans pour les deux genres.
  • Vous devez être de nationalité française ou être un ressortissant de la communauté économique européenne.
  • Vous devez être en bonne forme physique et en bonne santé.
  • Une femme devra mesurer 1,60 m à 1,78 m.
  • Un homme devra être entre 1,70 m et 1,90 m.
  • La validation du Certificat de Membre d’équipage de cabine (Cabin Crew Attestation ou CCA).

Durant le recrutement, les compagnies aériennes se chargent elles-mêmes de la formation de leurs PNC. Mais vous devrez passer un test avant une embauche. Là déjà la compagnie vous donne le moyen d’intégrer la société et d’y faire carrière.

Les salaires d’hôtesse de l’air dans les compagnies

Le salaire varie selon la compagnie aérienne. En moyenne, une hôtesse de l’air affiche un salaire de 42 000 € brut par an.

Dans une compagnie à bas prix, un débutant gagnera l’équivalent du SMIC. Dans une compagnie aérienne régulière comme Air France, il peut gagner 1 500 € à 2 000 € brut par mois. Les multinationales de prestiges comme Qatar Airways peuvent proposer de 2 000 € à 2 500 €.

Avec le temps et l’expérience, vous intègrerez les équipages des vols long-courriers. Les diverses primes comme celui du vol de nuit contribueront à augmenter votre revenu. Après 15 ans d’expérience, votre salaire brut peut atteindre 4 500 €.

D’autres avantages accompagnent la vie d’une hôtesse de l’air ou d’un steward. Par exemple, ils peuvent obtenir une réduction sur le prix d’un billet. Cela dépendra de la compagnie aérienne.

Conclusion

Le métier d’hôtesse de l’air reste comme les autres professions. Il présente des avantages et des inconvénients. Vous voyagerez à travers le monde avec un bon salaire. Cela se fera toutefois au détriment de votre vie privée. Les longs vols vous demanderont de rester debout des heures durant. Mais les primes et les autres avantages restent intéressants.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.