Métiers

Assistant de direction : missions et salaire

Le 21 juillet 2021 — 8 minutes de lecture
Assistant de direction en entreprise

À la recherche d’un emploi ou d’une opportunité de reconversion professionnelle assortie de défis et de remise en question permanente, l’option assistant de direction se présente à vous. Les questions qui trottent alors dans votre tête sont : quels sont les missions d’un assistant direction, comment le devenir et quels sont les salaires associés à ce poste? Voici alors quelques éléments de réponses qui pourront, nous l’espérons vous aider dans votre choix de carrière vers le métier d’assistanat.

Qu’est-ce qu’un assistant de direction

L’assistant de direction, appelé secrétaire de direction, attaché de direction ou assistant de manager est la personne qui assiste le directeur, chef d’entreprise, chef de service à accomplir toutes les missions et activités qui lui incombe.

C’est un poste qui ne peut en général pas être dévolu à un novice ou à une jeune personne fraîchement diplômée, même si jusqu’à maintenant, l’emploi n’est régi par aucun statut particulier. Pour accéder à ce poste, plusieurs options de diplômes sont possibles. Avoir un bac pro, valorisé par les stages et expériences professionnelles adéquats peut suffire. De même, des diplômes spécialisés en administration d’entreprise, en langue vivante (particulièrement l’anglais) peuvent aussi être un atout. Des expériences professionnelles dans les différents services (comptabilité, Ressources Humaines, vente ou production) peuvent aussi être un moyen d’accéder à cet emploi. En effet, assister celui ou celle qui gère l’ensemble ou une partie de l’entreprise se doit de connaitre les lieux, le fonctionnement global, les circuits et les valeurs ou objectifs prônés.

Les missions courantes d’un assistant de direction

Un assistant ou secrétaire de direction est appelé à intervenir dans toute l’entreprise. Et comme chaque entité a sa spécificité, les missions et les tâches peuvent varier selon quel cadre l’on est en charge d’assister (directeur, directeur général, chef de service, …), et dans quel genre d’entreprise l’on évolue (PME, firme multinationale, …). Mais voici quelques missions classiques qu’un assistant de direction doit effectuer.

  • Gestion et organisation d’agenda : déplacements, rendez-vous et réunions ;
  • Mission de représentation : accueil (physique et téléphonique) des partenaires, clients et autres visiteurs ;
  • Mission de reporting : rédaction de comptes-rendus de réunions, tri et sélection des dossiers prioritaires à traiter, des rapports urgents à communiquer, … ;
  • Organisation et synchronisation du planning du directeur et des équipes ;
  • Participation à la communication interne et externe ;
  • Support à la comptabilité : aide pour la gestion et la comptabilisation des différentes notes de frais du cadre assisté: frais de déplacement, de restauration et de représentation.

Les missions d’assistance

La fonction première de l’assistant est comme son nom l’indique : l’assistance du cadre auquel l’on est attribué. Cela inclut différentes tâches (classiques ou spéciaux):

  • Tout travail de secrétariat nécessaire pour faciliter la gestion des entreprises du manager : lettre et correspondance administrative, tri, … ;
  • L’organisation des fêtes et sorties pour toutes les occasions le nécessitant (obtention d’un projet/client, victoire des équipes, Nouvel An, Noël …).
  • L’assistant de direction joue le rôle de comptable personnel de celui ou celle assister. Entre les différentes notes de frais à faire prendre en charge par le service comptabilité, l’assistant est amené à apprendre les bases du métier de comptable.
  • Gestion de papier administratif : autorisation d’exercer, permis de construire et toute paperasserie que le cadre juge confidentielle et ne souhaite confier à aucune autre personne.
  • Une assistante de direction peut même aider en devenant interprète pour les langues qu’elle maitrise.
  • Un assistant peut même jouer le rôle de confident, ou de psychologue en herbe, de coach life, selon le cas, et les relations nouées, et tout cela dans la limite du professionnalisme et de la bienséance.

Les impératifs (qualités) nécessaires aux métiers d’assistant de direction

Aucune formation type n’est encore nécessaire ou impérative pour devenir assistant de manager. Que ce soit un niveau bac, BTS, licence ou autres, tout est faisable. Ce sont les compétences et aptitudes et non la formation principale qui comptent. En effet, exercer le métier d’assistant de direction c’est côtoyer les plus hautes sphères de l’entreprise, préparer et alléger les soucis d’ordre organisationnel et représentatif. Le métier d’assistance est donc ardu et pointu, et plusieurs impératifs sont nécessaires pour exercer au mieux cet emploi.

Avec tout le travail de secrétariat qui lui incombe, l’assistante de direction doit maitriser parfaitement les outils office. Être à l’aise avec les nouvelles technologies et suivre les formations nécessaires pour être toujours en phase avec les Nouvelles Technologies d’Information et de Communication est une nécessité.

Maitriser l’anglais, ou toutes autres langues utilisées par les clients, partenaires et pays d’implantation de l’entreprise est un atout. L’anglais est souvent obligatoire, mais pour les firmes ayant des filiales dans les pays comme le japon, ou la chine, maitriser le japonais, le mandarin est une option valorisable.

Pour toutes personne voulant exercer des métiers dans des postes d’assistance, être calme, organisé, rigoureux, et proactif est nécessaire. Avoir une présentation soignée, un langage soutenu et maitriser la communication positive est aussi nécessaire, car la secrétaire de direction est la première à donner le ton pour juger l’entreprise en entier.

Le salaire d’un assistant de direction

Outre les motivations d’ordre personnelles : besoin de s’investir pour avoir une carrière fulgurante, liberté et indépendance pécuniaire, besoin de reconnaissance, la motivation  première d’une personne exerçant un métier est le salaire.   Mais déterminer la  rémunération exacte d’une assistante n’est pas facile. Cela dépend de plusieurs critères liés au poste. Est-ce un Chef de section, de service ou un directeur, Directeur Général, un Président Directeur Général que l’on assiste ? Le poste est basé où en France, à Paris  ou dans une autre région ? Plusieurs données, dont les compétences, le niveau d’expérience, la maitrise d’un ou de plusieurs langues étrangères sont nécessaires pour donner une fourchette de salaire.

Les différentes indemnités peuvent aussi faire fluctuer le salaire. Ce sont par exemple

  • les indemnités de représentation : tenue de travail, ou autres exigences vestimentaires (brushing, maquillage, …) ;
  • les heures supplémentaires, pour les firmes qui les valorisent ;
  • les indemnités de missions, car l’on est souvent en déplacement, selon le rythme du manager assisté, … .

Voici donc quelques éléments de repères pour ceux et celles qui veulent se lancer dans le métier d’assistanat.

Il faut savoir que les salaires varient avec les expériences acquises et pas forcément avec le fait d’avoir le niveau  bac, BTS, licence… Un débutant, un expérimenté (3 à 7 années d’expérience) et un confirmé n’auront pas la même rémunération.

Pour une assistante de Direction opérationnelle (vente, comptabilité, …) :

  • En début de carrière les salaires varient entre 27.000 à 30.000 euros bruts annuels pour celles qui parlent et écrivent anglais, et entre 26.000 à 27.000 pour les non-anglophones.
  • Entre 3 à 7 ans d’expérience et avec la maitrise de la langue anglaise les salaires varient 30.000 à 36.000.
  • Et avec plus de 7 ans d’expérience, anglais en sus, une assistante de Direction Générale gagne entre 36.000 et 50.000 euros.

Un Assistant de direction confirmé avec les expériences adéquates peut même gagner entre 57.000 et 63.000 euros de salaire brut annuel.

Les postes d’assistance sont donc faits pour ceux et celles qui veulent relever des défis au quotidien et travailler au sommet de la hiérarchie avec les dirigeants. Exigeant des compétences pointues, et offrant plusieurs options de débouchés ou d’évolution, avec une motivation (salaire) annuelle assez conséquente pour ceux et celles qui pensent exercer le métier. Il faut par contre prendre en compte le fait que les offres d’emplois ne sont pas illimitées, car lorsqu’un manager trouve un assistant qui lui convient, après les péripéties pour arriver à accorder les humeurs, et les façons de travailler, ni l’assistant ni l’assisté n’ont en général pas envie de changer de routine. Dans le domaine administratif, c’est encore moins mouvant.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.