Métiers

Le salaire d’un informaticien selon ses fonctions

Activé 2 août 2021 - 7 minutes de lecture
Salaire informaticien

Intéressé(e) par la rémunération de l’informaticien ? Vous êtes au bon endroit. Cet article vous permettra de connaître le montant du salaire de l’informaticien et les facteurs qui l’influencent.

Les métiers de l’informatique et du numérique prédominent le secteur de l’emploi dans le domaine du Freelance. Que ce soit pour le développeur « full stack », le développeur d’application mobile, le data analyst, l’ingénieur en cyber-sécurité ou le graphiste, les employeurs sont nombreux à vouloir sollicité leurs compétences. Les métiers de l’informatique occupent également la troisième place des choix de carrière les plus préférés par les nouveaux étudiants, selon les récentes enquêtes publiées par internationalstudient.com. Cet engouement pour le poste d’informaticien est-il causé par le montant de son salaire ? Le point dans cet article.

L’accès au poste d’informaticien : les compétences et la formation requises

De nombreux secteurs peuvent recruter les informaticiens. Les offres d’emploi peuvent être proposées par une entreprise, un entrepreneur, un détenteur d’un projet en informatique ou tout simplement par un particulier. Le poste à pourvoir peut être exercé en local ou à distance, tout comme en permanence ou à l’occasionnel. En fait, le véritable avantage du métier de l’informaticien, c’est qu’il peut être exercé sans condition de niveau d’études ou de diplôme. Dès que le candidat dispose des compétences nécessaires à la réalisation des missions, il peut postuler pour les offres de poste ou de missions. Les principales compétences techniques à posséder sont :

  • La parfaite maîtrise des technologies informatiques et des systèmes d’information (les matériels et les logiciels), et ;
  • La connaissance théorique et pratique de l’administration d’un réseau.

Ensuite, il suffit de savoir identifier et satisfaire les besoins des clients pour avoir une carrière réussie. Cette situation est surtout évidente dans le secteur libéral, où les particuliers peuvent engager qui ils veulent.

Toutefois, l’accomplissement d’une formation permet d’augmenter ses chances d’intégration dans ses débuts. Plus le candidat est diplômé, plus il sera beaucoup plus crédible aux yeux de ses premiers clients.

Par ailleurs, l’obtention d’un diplôme de niveau supérieur à celui du bac est essentielle pour pouvoir correspondre aux profils fraîchement détaillés des offres d’emploi en entreprise. En France, différents niveaux d’études sont proposés par les écoles d’ingénieurs publics et privés, en commençant par le niveau bac+2 et en finissant par le niveau bac+5. Il y a :

  • Les Brevets de Technicien Supérieur
  • Le Diplôme Universitaire de Technologie informatique
  • Les Licences professionnelles
  • Les Masters professionnels

Quand les études de niveau bac+2 sont plutôt généralistes (BTS et DUT), les études de niveau bac+3 et plus sont caractérisées par des spécialisations techniques. A partir de ce niveau, les étudiants doivent spécialiser leur formation soit dans le développement informatique multisupport, soit dans le développement d’application internet-intranet, soit dans la conception, développement et test de logiciel. Seuls ceux qui ont terminé leurs Licences professionnelles ou leurs Masters peuvent être appelés « ingénieur en informatique » ou « ingénieur informaticien ». Toutefois, quel que soit le niveau de la formation et l’école choisie, les études de l’informaticien abouti à la validation d’un Diplôme d’État. Il ne reste plus qu’à écrire une lettre de motivation et se mettre à la chasse au métier d’informaticien.

Les différents métiers de l’informaticien et leurs salaires

Les fonctions de l’informaticien varient principalement en fonction de son métier et de son secteur d’activité. C’est également le facteur décisif de détermination de son salaire. Ainsi, les salaires de l’informaticien diffèrent d’un poste à un autre, selon qu’il s’agisse d’un technicien ou d’un ingénieur en système d’information et de communication, d’un administrateur systèmes-réseaux, d’un analyste de données, d’un développeur, d’un chef de projet informatique, d’un consultant ou d’un webmaster.

D’une manière synthétique, la différence de ses salaires et de ses fonctions est résumée dans le tableau suivant.

Le titre de l’emploi de l’informaticien Les missions Salaire brut en début de carrière (par mois) Salaire brut en fin de carrière (par mois)
Technicien des systèmes d’information et de communication Salarié de la fonction publique

Installer, exploiter, gérer et contrôler les systèmes d’information et de communication (SIC) de l’État

Entretien les matériels et les logiciels en rapport avec les SIC

1 600 à 1 800 € Environ 2 500 €
Ingénieur des systèmes d’information et de communication Salarié de la fonction publique

Élaborer des conseils

Mettre en œuvre des expertises

Contrôler le bon fonctionnement des SIC

3 000 à 3 300 € 3 700 à 4 500 €
Administrateur réseau Gérer le câblage physique du réseau

Assurer la bonne circulation des informations immatérielles et leur sécurité

Gérer les comptes utilisateurs et les droits d’accès

Autour de 2 300 € Autour de 4 500 €
Analyste de données ou Data Analyst Créer, administrer et analyser le Big Data

Assurer le bon fonctionnement des données d’une entreprise

Proposer des solutions pertinentes en cas de problèmes

Autour de 2 750 € Autour de 3 700 €
Développeur web ou mobile Construire des programmes informatiques

Suivre l’utilisation technique du programme, de l’application ou du logiciel qu’il a créée (auprès d’une entreprise)

Autour de 2 300 € Autour de 3 900 €
Chef de projet informatique Encadrer une équipe de développeurs

Établir et respecter les cahiers de charges

Autour de 3 500 € Autour de 5 000 €
Consultant en informatique Étudier la performance d’un site Internet

Proposer des solutions pour résoudre les problèmes ou améliorer les points faibles

Autour de 3 400 € Autour de 5 200 €
Webmaster Concevoir, gérer et veiller au bon fonctionnement d’un site internet

Animer le site internet pour attirer des internautes

Identifier des problèmes liés au site et mettre en place des solutions ou des modifications

Autour de 2 200 € Autour de 3 000 €

 

Il est à remarquer que ses salaires ainsi présentés ne tiennent pas compte des rémunérations accessoires que peuvent percevoir les informaticiens. A ses montants bruts peuvent s’ajouter des primes, des indemnités ou des bonus. En effet, la quantité de travail joue un rôle crucial dans le calcul du paiement mensuel des informaticiens. Quand ils travaillent dans une structure privée, et donc qualifiés de « salariés », ils peuvent être amenés à faire des heures supplémentaires, à travailler les week-ends ou les jours fériés. La méthode de calcul est assez complexe, et est digne d’un véritable manager et gestionnaire des ressources humaines.

Selon les données que nous avons présentées ci-dessus, le salaire moyen des informaticiens du secteur privé environne les 3 313 euros bruts par mois. Les territoires d’exercice ont également leurs mots à dire dans ce salaire moyen. Selon les études réalisées par Adzuna, l’Ile-de-France est la région qui propose la rémunération la plus élevée pour les informaticiens. Elle est 9 % plus élevée que celle des autres régions, selon cette enquête.

Dans le secteur public, le salaire moyen mensuel de l’informaticien est de 2 914 €. La somme est ainsi moins élevée que celle du secteur privé. Toutefois, les informaticiens fonctionnaires peuvent avoir droit à tous les avantages des fonctionnaires de l’État, tels que les indemnités de résidence, les bonifications indiciaires, les indemnités pour travail des dimanches et jours fériés, ou les suppléments familiaux de traitement. Leur salaire annuel net peut atteindre les 40 000 €.

Bref, si vous êtes à la recherche d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle, sachez que le métier d’informaticien fait partie des métiers d’avenir. Les perspectives d’embauche, d’exercice et d’évolution sont importantes. En plus, le salaire d’un ingénieur en informaticien est assez conséquent.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.