Métiers

Bien-être : les nouveaux métiers qui recrutent sans formation longue

Le 9 juin 2021 — 12 minutes de lecture
Bien être formation courte

Si vous voulez trouver une profession qui ne requiert pas de longues formations, vous êtes sur le bon article. Vous trouverez ici les nouveaux métiers du bien-être qui sont en pleine expansion et ne demandent que de la passion et de la technique de la part des demandeurs d’emploi. Intéressé ? Allons-y !

Dans certains domaines professionnels, un diplôme de haut niveau constitue un critère fondamental à l’intégration. Par contre, dans d’autres domaines, la passion et la technique comptent plus que les niveaux d’études. C’est le cas des métiers du bien-être. Pour entrer dans ce domaine professionnel, la formation à suivre dépasse rarement les 2 ans. Pourtant, les métiers du bien-être offrent une assez belle perspective en termes de carrière et de salaire. De plus, l’environnement de travail est agréable : que ce soit pour le professionnel ou le client. Ces métiers peuvent être catégorisés en trois catégories bien distinctes, mais qui recrutent tous, sans formation longue. Ce sont : les métiers du bien-être extérieur, les métiers du bien-être corporel et les métiers du bien-être spirituel.

Les métiers du bien-être extérieur

Se sentir « bien dans son corps » signifie être satisfait de l’image que l’on donne aux autres. Cette sensation se rapporte souvent à la notion de beauté, de confort ou d’esthétique. Les professionnels qui peuvent s’occuper de cette sensation sont les coachs beauté, les conseillers en image, les esthéticiennes et les prothésistes ongulaires. Ces métiers sont énormément demandés depuis quelques années et même si c’est à distance.

Le coach beauté

Le conseiller en beauté est l’expert du maquillage, de la cosmétique, de la mode et des parfums. Il a pour mission principale de conseiller les clients sur les techniques de mise en valeur et d’optimisation de leur beauté. En d’autres termes, il les aide à trouver le style parfait qui convient à leur morphologie et à leur personnalité.

Pour devenir un coach beauté, il suffit d’être particulièrement doué dans les techniques de maquillage et les looks vestimentaires. Ce métier requiert également un esprit passionné de la mode et des produits cosmétiques. La curiosité serait un atout idéal pour s’épanouir pleinement dans cette activité. Par ailleurs, il faudrait être à l’aise dans le contact avec les autres, car le métier sollicite énormément le sens du relationnel et de la communication.

La réalisation d’une formation n’est pas obligatoire pour exercer ce métier. Par contre, si vous êtes titulaire d’un BTS en cosmétique ou d’un certificat de formation en esthétique, vous disposerez d’un avantage énorme par rapport aux autres concurrents.

Concernant le paiement, les conseillers en beauté sont rémunérés en fonction de leur prestation. Le salaire reste très variable en fonction d’une entreprise à une autre. Mais selon de récentes estimations, les coachs beauté en indépendant gagnent entre 150 et 300 euros par séance.

La conseillère en image

Les conseillers en image ont, en quelque sorte, les mêmes missions que les conseillers en beauté. Contrairement aux conseillers en beauté qui rendent tout simplement belles leurs clientes, les coachs en image doivent adapter leurs conseils à une circonstance bien déterminée. Ce sont des experts de look et de « beauté appropriée à une situation ».

Les conseillers en image travaillent principalement pour les célébrités ou des hommes politiques. Leurs services peuvent cependant être sollicités par des demandeurs d’emploi qui souhaitent approprier leur tenue à un entretien professionnel.

Pour exercer ce métier, aucun niveau de diplôme n’est requis. Il suffit tout simplement d’être passionné par la profession, de savoir conseiller les clients, de savoir trouver des styles qui leur correspondent et de savoir les aider à avoir confiance en eux. Avoir de bonnes connaissances dans le maquillage, les coiffures, le cosmétique, la parfumerie et les vêtements serait également idéal pour ce métier.

Le montant de son salaire dépend de ses expériences et de sa notoriété. Cependant, les études ont montré qu’il est équivalent au SMIC, quand le conseiller en image est encore à ses débuts.

 L’esthéticienne

L’esthéticienne ou l’esthéticien, est le professionnel le plus connu dans le secteur du bien-être l’esthétique. C’est également un poste à forte perspective d’emploi. L’esthéticienne peut travailler :

  • Dans un institut de beauté ou un centre de spa: présence obligatoire dans les lieux d’exercice de l’entreprise.
  • A domicile : c’est lui qui se déplace vers la résidence de son client.

L’esthéticienne peut proposer une ou diverses prestations relatives à l’esthétique : l’épilation, le gommage, la manucure, le pédicure ou les soins du visage. L’étendue de ses missions dépend des services qu’il offre à ses usagers.

Le métier de l’esthéticien requiert des compétences techniques particulières qui peuvent s’acquérir grâce à une formation professionnelle. Les deux formations de base sont :

  • Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) esthétique s’acquiert en deux ans après la troisième ;
  • Le Brevet Professionnel (BP) cosmétique s’acquiert un an après le CAP.

Le salaire de l’esthéticienne dépend des offres d’emploi, des demandes de service et de la qualité de son travail. Les pourboires et les primes qu’ils peuvent obtenir dépendent de la satisfaction de ses clients.

Le prothésiste ongulaire

Le prothésiste ongulaire est l’expert des ongles des mains : la manucure ou des pieds : le pédicure. Ce métier consiste à les vernir, à y appliquer des soins ou à poser des extensions ongulaires. Il peut être exercé en structure, telle que dans les instituts de beauté ou les spas, ou en indépendance et proposer ses services en Freelance.

Aucun diplôme n’est requis pour exercer ce métier. Toutefois, pour bien maîtriser la profession, il faut réaliser des formations courtes qui permettent d’apprendre la base du métier. Ces formations sont majoritairement réalisées à distance et sont destinées au demandeur d’emploi, au salarié en poste, à une entreprise ou à l’étudiant. Les cours concernent les pratiques de soins et de la pose des prothèses ongulaires. Karis Formation est le centre de formation le plus connu dans le secteur du bien-être.

Si le prothésiste veut gagner en notoriété, il faut qu’il maîtrise le nail art. C’est une spécialisation particulièrement en vogue à l’heure actuelle. Il consiste à faire des dessins sur le vernissage d’un ongle. C’est la raison pour laquelle la créativité est une des qualités de base à avoir pour réussir dans le métier de prothésiste ongulaire. Le sens du détail, de la précision et de la concentration seront des atouts irrésistibles.

Les métiers du bien-être corporel

Le stress et la fatigue font partie du quotidien de tout le monde, que l’on soit riche ou pauvre. Faire du bien à son corps est d’autant plus primordial que se faire du souci pour son image. Toute personne a besoin de participer à des moments de détentes, à des séances de relaxation et d’entraînement pour améliorer son état physique et sa santé. Les professionnels du bien-être corporel sont ceux qui se chargent d’effectuer ses missions, dans les règles de l’art. Ces métiers réunissent ceux du spa praticien, du paramédical et du sport.

Les métiers du spa

Le spa est un centre de bien-être et de soins qui propose une large gamme de services de relaxation, de détente et de soins. En raison de la récente explosion des nombres de spas et de centres de balnéothérapie, ces métiers sont actuellement en pleine floraison. Ceux qui recrutent le plus sont les hôtesses d’accueil en spa et les spas praticien.

  • L’hôtesse d’accueil en spa est la personne qui réceptionne les clients du spa et qui leur propose les programmes et les produits existants. Cet emploi est nécessairement exercé en entreprise et requiert une grande aisance relationnelle de la part du professionnel. L’hôtesse d’accueil doit également connaître par cœur toutes les prestations du spa et leurs tarifs individuels. Aucun diplôme n’est requis pour être embauché par une entreprise. Cependant, la disposition d’un bac pro métiers de l’accueil ou d’une formation dans une école hôtelière serait particulièrement appréciée. Le salaire de l’hôtesse d’accueil en spa dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle elle travaille, et de son expérience professionnelle. Le salaire moyen d’un débutant environne le SMIC.
  • Le spa praticien est celui qui prend en charge le client après être passé à l’hôtesse d’accueil. Il est responsable de toute l’exécution du soin ou de la relaxation. Il réalise les soins du visage ou du corps, prépare les séances de relaxation du client et en assure l’ambiance générale (bougie, musique, etc.). Un bac pro ou un BTS Esthétique suffit pour obtenir le CQP de spa praticien. Son salaire mensuel peut commencer à 1 400 € pour un débutant et atteindre les 1 800 € pour les plus expérimentés. Quand le spa praticien gagne en ancienneté, il peut être promu en spa manager. Dans ce cas, il peut empocher une rémunération moyenne de 3 000 euros.

A part les hôtesses d’accueil et les spas praticiens, les masseurs bien-être peuvent également travailler dans les spas. Leur mission fondamentale consiste à réduire le stress et les tensions musculaires de ses clients, grâce à des massages sur une ou plusieurs parties du corps. Pour devenir un masseur professionnel, il faut apprendre les différentes techniques de massage. Deux fédérations proposent ses types de formation en France : la Fédération Française du Massage Bien-Etre et la Fédération Française des Massages Traditionnels de Relaxation. En dehors des spas, les professionnels du massage bien-être peuvent exercer en Freelance et devenir totalement indépendants. Une séance de massage peut être facturée entre 40 et 90 euros.

Les métiers du paramédical

Les professionnels du paramédical traitent les tensions et les mauvaises habitudes de vie grâce à des séances d’ostéopathie, de massage-kinésithérapie, de diététique et d’hydrothérapie. Parmi ces quatre pratiques, les métiers qui recrutent le plus sont le secteur de la diététique et de l’hydrothérapie. Ses deux professions intéressent un nombre croissant de clients.

Le diététicien est le professionnel du bien-être nutritionnel. Il joue un rôle important dans le traitement des troubles du métabolisme digestif ou de l’alimentation. Ce métier n’est cependant pas à confondre avec celui du nutritionniste, dont la mission consiste à calculer et à équilibrer les kilocalories à ingurgiter dans un corps humain. L’exercice du métier de diététicien est soumis à l’obtention d’un diplôme de niveau bac+2 : un BTS diététique ou un DUT génie biologique option diététique. Le salaire moyen d’un diététicien débutant environne les 1 600 euros.

L’hydrothérapeute, lui, utilise une source thermale ou de l’eau douce pour réaliser les soins prescrits par le médecin pour soulager des pathologies, il peut utiliser différentes températures d’eau ou des techniques de massage. Il peut également intervenir, sans la prescription d’un médecin, dans les programmes d’amincissement ou de remise en forme. L’hydrothérapeute est compétent pour traiter les problèmes de circulation sanguine, des douleurs articulaires, les maux de tête et certains problèmes de digestion ou de constipation. Ses missions sont très multiples et requièrent des compétences techniques particulières qui peuvent s’acquérir dans les formations de niveau CAP ou BAC. Son salaire moyen brut environne les 1 500 euros par mois.

Les métiers du sport

Le sport est un élément crucial pour garder un corps sain et en pleine santé. Les coachs sportifs sont plus particulièrement prisés dans ce domaine. Ils ont pour fonction de procurer des exercices physiques aux clients, afin de réaliser leur bien-être physique, ainsi que mental. La profession du coach sportif s’applique à un champ très vaste. Il conseille et motive leurs clients à atteindre leurs objectifs de perte de poids ou d’entretien physique, quelle que soit la nature du sport à engager.

Les métiers du bien-être spirituel

Les métiers du bien-être spirituel concernent les professions qui permettent de donner un équilibre entre la santé du corps et de l’esprit. Ils sont plus communément appelés médecine douce ou médecine alternative. Ce sont les métiers du naturopathe, du sophrologue, du réflexologue et du coach de vie. Ils améliorent le bien-être de ses clients grâce à différentes techniques de stimulation, de conseil ou d’apprentissage. Ce sont des métiers différents, mais comptent actuellement de plus en plus d’adeptes chaque jour. De plus, l’exercice de ses métiers est soumis à une réglementation de formation facultative. C’est au candidat de choisir s’il veut effectuer une courte formation de moins de 2 ans ou directement s’appliquer dans le métier.

Bref, nombreux sont les métiers qui recrutent dans le secteur du bien-être. Il vous reste à choisir celui qui vous plaît et à préparer votre avenir !

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.