Métiers

Prothésiste ongulaire : formation, diplôme et salaire

Le 6 mai 2021 — 7 minutes de lecture
Prothésiste ongulaire

Un(e) prothésiste ongulaire est une personne qui offre un service de soins pour la beauté et l’esthétique des ongles, des mains et des pieds. Son travail consiste plus précisément à embellir les ongles en mettant en œuvre des différentes techniques : préparation de l’ongle naturel, le ponçage et le limage des ongles, la décoration des ongles, la pose et la dépose de vernis, la pose et la dépose d’ongles artificiels. Dans ses réalisations, elle utilise différentes matières de soins de beauté et de décors à la pointe de la mode, des produits tendance et des innovations techniques pour l’esthétique.

Le prothésiste ongulaire veille à ce que l’hygiène de son poste de travail et de ses outils soit irréprochable. C’est un entrepreneur qui gère également ses rendez-vous, la communication autour de son activité, le réapprovisionnement de ses produits, s’occuper de la facturation de ses prestations, tenir sa comptabilité. Non seulement, il est un docteur des ongles, mais il joue aussi le rôle de conseiller clientèle en tant que styliste sur son activité et de son art. Il propose les meilleurs soins qui correspondent à la qualité des ongles des clientes. Il se renseigne sur les habitudes de vie (travail, sport, hobbies) de celles-ci pour faire un diagnostic sur le type de soins et décoration adaptés. Alors pour devenir prothésiste ongulaire voici notre fiche métier sur le sujet.

Les différents types de réalisation :

Le prothésiste ongulaire réalise différentes techniques de soin : allonger, entretenir, embellir ou solidifier les ongles. Dans ces pratiques il donne des conseils et propose des produits et services en direct. Ses réalisations sont diverses grâce à son statut de styliste :

  • Appliquer une pose de prothèses ongulaire avec différentes matières : gel ou résine ;
  • Appliquer un french ou poser un semi-permanent sur extension ;
  • Appliquer un gainage sur ongle naturel : renfort de l’ongle ;
  • Appliquer un remplissage : entretien des prothèses ;
  • Appliquer une dépose : enlever la prothèse ;

Pour ce faire, le prothésiste ongulaire doit savoir :

  • Se servir des différents outils professionnels : pinceaux, ponceuse, dotting tool ;
  • Respecter les normes d’hygiène, d’organisation de travail et sécurité ;
  • Faire de la communication pour vendre ses prestations et fidéliser sa clientèle ;
  • Déterminer un statut professionnel pour exercer le métier de prothésiste ongulaire ;
  • Conduire sa gestion comptable et sa facturation.

Formations

Pour exercer ce métier et devenir styliste expert en manucure, certains centres de formation permettent de passer un examen en vue de l’obtention d’un diplôme de CAP ou du Titre de Prothésiste Ongulaire. La formation s’adresse aux personnes qui souhaitent créer leur entreprise et activité professionnelle dans le domaine de la prothèse ongulaire, ou exercer en institut. Il y a aussi ceux qui veulent se reconvertir, les salariés, les demandeurs d’emploi et les chefs d’entreprise. Généralement, il n’y a aucun diplôme requis pour faire une formation pour ces types de métiers. Avoir un niveau 3ème et des notions du métier et de l’esthétisme suffit à entrer en formation. Mais avoir un CAP serait toujours un avantage pour devenir auto entrepreneur et faire cette profession. La formation peut durer quelques mois, mais après, vous pouvez suivre un cours de perfectionnement pour apprendre différentes formes artistiques afin de répondre aux besoins de la clientèle.

Objectifs

Les objectifs pédagogiques sont presque les mêmes pour tous les centres de formation :

  • Se perfectionner sur toutes les bases de la biologie, l’hygiène et la sécurité autour de l’ongle.
  • Une parfaite connaissance en cosmétologie : les produits cosmétiques, la règlementation cosmétique, la composition des produits.
  • La maîtrise parfaite des remplissages gels, en se conformant aux différentes formes demandées. Dans cette pratique, l’utilisation de la ponceuse est essentielle pour gagner en temps et en rapidité.
  • Apprendre à maîtriser les différentes techniques de French Manucure
  • Réaliser des poses rapides, solides, tout en finesse avec l’Acrygel Mix, un mélange de gel et d’acrylique.
  • Maîtriser l’Acrygel Mix tout en découvrant les astuces qui sont réalisables dans cette nouvelle texture.
  • La maîtrise de pose du vernis semi-permanent avec différents types d’ongles : préparation, retrait, l’application de la couleur à la French.

Cours : théorie et pratique

En général, une formation en prothésiste ongulaire comprend deux parties : la partie théorique et la partie pratique.

La partie théorique compose les études sur la biologie, l’hygiène et la sécurité des ongles :

  • composition des ongles,
  • les différents types d’ongles,
  • les maladies des ongles,
  • la protection de la prothésiste ongulaire,
  • l’hygiène et la désinfection,
  • nettoyage et stérilisation

La partie pratique regroupe tous les aspects techniques :

  • Réparation, solidification et entretien
  • La pose des prothèses ongulaires
  • La décoration des prothèses ongulaires
  • La desinfection des outils et postes de travail
  • La vente de produits additionnels
  • L’accueil des clients (es)
  • La prise de rendez-vous
  • Le diagnostic et les conseils en fonction de la clientèle
  • La réglementation de la prothèse ongulaire
  • Le respect de l’hygiène, la sécurité et la santé des ongles
  • La communication autour du métier
  • La gestion de la structure

Débouchés

Après formation, le prothésiste ongulaire peut travailler en salon de coiffure, de massage, d’esthétiques, institut, SPA. Il peut aussi exercer en indépendance et ouvrir son bar à ongle. Avec de l’expérience, travailler pour le cinéma des spectacles et défilés, être commerciale dans les produits esthétiques ou devenir formatrice est aussi des possibilités.

Les indispensables

Pendant la formation vous allez être mené à utiliser des différents éléments. Ces équipements sont indispensables. Pour tous ceux qui envisagent de travailler en indépendance ou créer sa propre entreprise, ils doivent en disposer :

  • Une lampe UV,
  • Une repousse cuticules en inox,
  • Une coupe cuticule,
  • Une pince à pincher,
  • De l’eau émolliente,
  • Un stock de blocs buffer blanc,
  • Un set de limes professionnels (100 & 180),
  • Un set de pinceaux,
  • De la colle à capsules transparente Speedy Glue,
  • Un outil à marbrer,
  • Une coupe capsule,
  • Des capsules,
  • Du dégraissant,
  • De l’huile cuticule,
  • Du primer (ou gel de base).

Il y a aussi les petites serviettes, boîtes de mouchoirs en papier et désinfectants pour les mains. Vous pouvez  également prévoir un budget assez large pour le mobilier (tables, tabourets, chaises, lumières…), la décoration et la mise en place de votre stock pour les soins.

Rémunération

Un(e) prothésiste ongulaire indépendant(e) est payé entre 400 € et 1 600 € par mois. Cette rémunération peut varier selon l’expérience, la technicité, la clientèle, le lieu d’exercice (en salon, à domicile) mais également le type d’exercice. Afin d’augmenter ses revenus, il est important de travailler son marketing et sa communication autour de ses services et produits sans oublier d’être toujours à la pointe de la technique et des tendances.

 

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.