Métiers

Quel est le salaire d’une infirmière ?

Le 3 mars 2021 — 6 minutes de lecture
Quel est le salaire d'une infirmière

L’image de l’infirmière est souvent rapportée à la santé et à la personne à la blouse blanche ou bleu qui contrôle et prend des notes relatives à l’état d’un patient dans un hôpital. C’est également celle qui travaille jour et nuit, week-end inclus. Leur rémunération est-elle à la hauteur de leur travail ? La réponse sur cet emploi dans cet article.

Le salaire est l’un des éléments les plus cruciaux dans les rapports employeur-employé en France comme dans les autres pays. C’est la somme d’argent promis à l’employé en contrepartie de son travail. Quel que soit l’emploi dans lequel vous voulez travailler, le salaire constitue toujours un critère décisif de choix. Le métier d’infirmière vous intéresse ? Vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin ci-dessous. Et les offres ne sont pas en pénuries suite au COVID

Les missions d’une infirmière

Avant de connaître le montant minimum et l’indice de la rémunération d’une infirmière, il est impératif de savoir d’abord ce qu’elle fait sur son poste. En fait, l’infirmière est la personne qui assure la réalisation des premiers soins parmi tous les soignants une fois arrivée dans un hôpital. C’est la première responsable du confort et du bien-être des malades. Les infirmières doivent accomplir plusieurs tâches différentes dans un établissement de santé. Celles-ci concernent :

  • Le diagnostic et l’identification de la maladie du patient
  • Les questions d’ordre hygiénique
  • L’exécution des prescriptions médicales
  • Le suivi de l’état général du patient
  • L’accompagnement psychologique du patient.

La formation et le diplôme d’infirmier et d’infirmière

Pour pouvoir exercer le métier d’infirmière, un bachelier doit suivre une formation spécialisée dans les sciences infirmières. Il doit également obtenir un Diplôme d’Etat d’Infirmier, donné par un Institut de Formation de Soins Infirmiers. Sans plus attendre, voyons ce que contient la formation.

Les possibilités d’admission

Il existe trois méthodes qui permettent d’entrer dans un Institut de Formation de Soins Infirmiers.

  1. Etre titulaire d’un Baccalauréat.
  2. Avoir un diplôme d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture ou le certificat d’aptitude aux fonctions d’aides médico-psychologique.
  3. Avoir un diplôme étranger d’infirmier, obtenu en dehors de l’Union européenne.

Les prétendants à la formation doivent préalablement déposer leur dossier de candidature via le site PARCOURSUP. Quand les candidats sont appelés, ils sont tenus de réussir les épreuves d’admissions. Les concours d’entrée dans les Instituts de Formation de Soins Infirmiers se passent vers le mois d’avril ou de mai en France.

Le contenu des études d’infirmiers

Le Diplôme d’Etat d’Infirmier peut être obtenu après trois ans de formation post BACC. En effet, il s’agit d’un diplôme de licence. La formation est composée de 2 100 heures de cours théoriques et de 2 100 heures de stages pratiques. 900 heures de travail complémentaire personnel sont ajoutées à cela pour un cursus complet et normal. Suite à cette formation, l’infirmière devrait posséder toutes les compétences requises pour exercer le métier.

Si le diplômé le souhaite, il peut également continuer sa formation pour obtenir un BACC+5 de DEIPA ou Diplôme d’Etat Infirmier en Pratique Avancée. Il peut, par ailleurs opter pour la fonction d’assistante médicale qui est un métier en soi.

Le métier d’infirmier

Le métier d’infirmier peut être exercé dans un établissement de santé ou de manière libérale, c’est-à-dire indépendante. Il peut également s’appliquer dans le secteur public ou privé.

Il faut savoir que le métier d’infirmier est un métier évolutif. En effet, si l’infirmière expérimentée le souhaite, elle peut passer un concours d’entrée dans une spécialisation. Elle peut ainsi devenir une infirmière anesthésiste, une infirmière de bloc opératoire ou une infirmière puéricultrice. La formation dure environ un an.

Au bout d’au moins 4 ans d’expérience, l’infirmière peut également choisir de devenir une directrice de soins ou une formatrice dans un IFSI.

Cependant, le métier d’infirmier est connu pour avoir quelques côtés négatifs : le fait d’avoir des horaires de travail très contraignant et le fait d’être mal rémunéré. Pour savoir réellement de ce qu’il en est, le décompte dans le prochain titre.

Métier d’infirmier et d’infirmière : un salaire évolutif

Le montant de la rémunération d’une infirmière dépend de divers éléments, tels que le secteur dans lequel elle travaille ou son ancienneté.

Le secteur public

Quand un infirmier travaille dans le secteur public, il est rémunéré en fonction de son grade et de son échelon. En plus, les établissements hospitaliers publics font une distinction entre les infirmières de soins généraux et celles qui possèdent des spécialisations. Ainsi, celles qui ont un diplôme généraliste sont catégorisées parmi les « grades 1 et 2 ». Celles qui possèdent une spécialité relèvent des « grades 3 et 4 ». Le niveau d’ancienneté compte également dans la fonction publique. Elle permet de monter de grade en grade selon l’indice. Les salaires bruts moyens suivent le principe de grille suivant :

  • Pour les « grades 1 et 2 »
Echelon Salaire brut moyen
1 1827,54 à 1977,49 euros
2 1893,14 à 2038,41 euros
3 1977,49 à 2132,13 euros
4 2089,96 à 2225,85 euros
5 2211,79 à 2333,63 euros
6 2357,86 à 2441,41 euros
7 2455,46 à 2549,18 euros
8 2549,18 à 2656,96 euros
9 2675,71 à 2783,48 euros
10 2774,11 à 2938,12 euros
11 2655,18 à 2832,12 euros

 

  • Pour les « grades 3 et 4 »
Echelon Salaire brut moyen
1 2043,10 à 2591,36 €
2 2132,13 à 2666,33 €
3 2230,54 à 2774,11 €
4 2347,69 à 2872,52 €
5 2460,15 à 2470,92 €
6 2572,61 à 3153,68 €
7 2699,14 à 3009,13 €

 

A ces salaires bruts de base peuvent s’ajouter les éventuelles primes et les bonifications indiciaires.

Le secteur privé

Dans le secteur privé, c’est la Convention Collective qui détermine la grille des salaires bruts des infirmiers. En moyenne, ceux-ci reçoivent une rémunération de 2 215 € par mois.

L’infirmier indépendant

L’indépendance est une option qui s’adresse à ceux qui comptent plusieurs années d’expérience à leurs comptes. Il faut avoir préalablement fidélisé les clients pour pouvoir s’y lancer.  Dans ce cas, le montant de son revenu dépend du nombre d’heures effectuées par jour, par semaine et par mois. Il dépend également du type de soin délivré par l’infirmier. D’une manière générale, le salaire peut aller de 2 000 à 6 000 €.

Bref, le métier d’infirmier est un métier de vocation qui permet d’aider en premier lieu ses semblables. Certaines personnes choisissent de se former pour cette profession en raison de la nature même de la mission et non par la rentabilité qu’elle peut procurer.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.