Métiers

Se reconvertir en diététicien(ne) : la formation à suivre

Activé 22 septembre 2021 - 10 minutes de lecture
Diététicien

Le diététicien ou la diététicienne a pour vocation de conseiller à chacun un équilibre alimentaire correspondant avec son mode de vie et ses exigences alimentaires en éliminant tout risque de maladie. Ce professionnel est le seul paramédical qui participe à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de maladies métaboliques ou de l’alimentation. Ainsi, il doit être diplômé et avoir l’autorisation d’exercer même s’il dispose d’une certification comme un BTS. Si vous envisagez de vous reconvertir en diététicienne, vous êtes au bon endroit ! Voici tout ce que vous devez savoir sur ce métier : les études et la formation qu’il faut suivre, etc.

Définition du métier diététicien

Le diététicien est un professionnel qualifié qui exerce la science de la nutrition. Il possède les connaissances et les compétences spécifiques pour donner des soins thérapeutiques nutritionnels. Il prend en charge des groupes de personnes et d’individus malade ou en bonne santé. Il exerce dans divers établissements tels que les hôpitaux, les maisons de retraite et les écoles pour donner des conseils et adapter l’alimentation afin d’améliorer ou préserver la santé. Aussi bien en prévention qu’en éducation thérapeutique, le diététicien dispense des soins diététiques en vue de l’amélioration de la santé ou du maintien de la bonne santé.

La science de la nutrition concerne notamment la diététique. Il s’agit d’une étude sur les effets positifs et négatifs de l’alimentation sur l’état de santé de sujets dans le champ de la santé et de la maladie. Dans cette étude, la diététicienne professionnelle prend en compte les exigences nutritionnelles des personnes à tout âge, aux effets des aliments sur la santé et aux manières de consommer les aliments. Ainsi, il apporte une amélioration de la santé des individus et des groupes pour minimiser le risque pathologique. Ce qui diffère du diététicien au nutritionniste, c’est qu’il est un professionnel médical.

Activités des diététiciens

Les activités des professionnels de la diététique se développent aussi bien en santé publique qu’en secteur clinique. On distingue 3 domaines d’activités dans ce métier de médecin nutritionniste :

  • La nutrition humaine et la prévention :
  • L’équilibre alimentaire adapté à toutes les cultures, l’alimentation de l’enfant et des jeunes, l’alimentation et la dénutrition chez la personne âgée, l’alimentation de la femme enceinte, du sportif…
  • La prévention de l’obésité, du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.
  • La prévention de la dénutrition des personnes âgées et des patients hospitalisés.
  • Le trouble du comportement alimentaire et sa prévention.
  • Les stratégies thérapeutiques nutritionnelles :
  • L’alimentation comme thérapeutique nutritionnelle lors de pathologies rénales, de pathologies hépato-gastro-intestinales et de chirurgie digestive, de développement et traitement de la maladie cancéreuse, de pathologies infectieuses, neuromusculaires, ORL, infantiles, lors de transplantation d’organes…
  • La nutrition en cas de troubles psychiatriques.
  • Les conduites nutritionnelles des maladies métaboliques et immunitaires :
  • La nutrition lors des maladies métaboliques du surpoids et de l’obésité, des dyslipidémies et des maladies cardiovasculaires, du diabète et des complications dégénératives, des dérégulations glycémiques, de l’hypertension artérielle, des maladies métaboliques de l’enfant et de l’adulte.
  • L’alimentation lors des allergies chez l’enfant et l’adulte.

Qualités requises pour devenir diététicien

La pratique de la diététique figure sur une éthique professionnelle. Dans la profession de diététicien, il est conseillé d’avoir des aptitudes relationnelles. En effet, pour donner des conseils nutritionnels à une personne ou un groupe, il faut appliquer l’écoute active, respecter inconditionnellement l’autrui et mener une démarche de confrontation bienveillante. Il faut être compréhensif, patient et tolérant dans l’accompagnement du changement des habitudes et du comportement alimentaire des patients. Il faut reconnaître que la nutrition est intimement liée au contexte social, psychologique, culturel, physique et économique de la personne. Elle concerne aussi l’individu dans sa globalité.

Dans son activité, le médecin nutritionniste exerce en se référant aux sciences humaines : sociologie, pédagogie, anthropologie, psychologie clinique, sociale et de la santé. La complexité et la diversité des activités demandent fortement un sens aigu de l’organisation et des priorités, de la créativité, de la flexibilité. Celles-ci nécessitent aussi la maîtrise des moyens logistiques en perpétuel développement tels que la gestion documentaire, les moyens informatiques et les médias. Pour le bien du patient le diététicien agit en pluri-professionnalité, il coordonne le soin nutritionnel et travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des professionnels de santé et de logistique.

La formation du diététicien

Pour exercer la profession de  diététicienne, vous devez suivre une formation initiale ou des cours en première année. Celle-ci propose un cursus en bac + 2 pour obtenir un diplôme BTS diététique ou IUT, mais n’est pas encore intégré à la réingénierie des professions de santé. Bien que le métier de diététicien soit une profession de santé gérée par le ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits de la femme, la formation initiale en dépend.

La formation ou les cours sont délivrés par un grand nombre d’écoles privées hors contrat. Elle intéresse un nombre important de bacheliers et permet d’accéder aux métiers de cadres de santé et de directeur des soins. Les matières de bases sont généralement la biochimie, la biologie, la nutrition, et la psychologie. Les étudiants sont tenus de faire un stage pour qu’ils bénéficient d’une formation supervisée. Il est exigé d’avoir une autorisation d’exercer pour pratiquer dans le domaine. Il est aussi nécessaire de passer un examen pour octroyer une licence après la formation initiale. Le métier de diététicien nutritionniste s’offre également à ceux qui ont une licence et avoir effectué un stage. Ce domaine est agréé par la RDN.

Il existe aussi une formation au DUT Génie Biologique qui propose un niveau Bac +4 certifiée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Pour exercer l’activité alimentation humaine, l’élève doit choisir l’option Diététique. Pour parler du développement de la profession, le diététicien se forme tout au long de son exercice professionnel, pour optimiser ses connaissances scientifiques, se perfectionner sur les pratiques dans le domaine du soin, de l’éducation et de la communication. Dans toutes les situations professionnelles dans lesquelles le diététicien participe, il se positionne toujours en professionnel de santé.

Se reconvertir en diététicien(ne)

Vous avez envie de changer de métier ou d’élargir vos compétences, et votre choix est la reconversion au métier de diététicien nutritionniste. Toutefois, la reconversion au métier de diététicien(ne) requiert des connaissances et compétences dans le domaine. Des études par correspondances sont maintenant présentes et elles proposent deux ans de formation.

Le nutritionniste et le diététicien ont une rémunération en moyen de 61 200 euros pour une année. En général, ses personnels gagnent 38 450 euros et 84 600 euros par an. Dans les centres médicaux et chirurgicaux, le diététicien et nutritionniste gagnent un salaire moyen de 62 600 euros. Leur niveau d’emploi est plus élevé dans ce secteur. Dans les autres établissements de santé, ils offrent un salaire moyen légèrement inférieur de 60 200 euros. Pour les institutions de soins ambulatoires, ils rémunèrent ces professionnels 66 800 euros en moyenne. Les établissements de services de dons et de subventions offrent aux diététiciens et aux nutritionnistes un salaire moyen plus onéreux de 73 900 euros.

Activités du diététicien en développement

De nouvelles activités se développent dans le métier de diététicien :

  • La nutrition sportive dans les centres d’entraînement et les soins nutritionnels à domicile.
  • Les activités d’enseignement dans les écoles pour promouvoir les concepts et pratiques d’une alimentation équilibrée.
  • Des activités spécialisées dans le domaine de l’allergie alimentaire et la collaboration avec des organismes internationaux.
  • L’évolution des tâches et des compétences médicales.
  • La nutrition dans les maisons de retraite, centres d’handicapés et les associations de patients…
  • L’activité libérale par l’intermédiaire des réseaux de santé

Le diététicien en secteur libéral

Le diététicien qui exerce en libéral a un rôle d’interface avec le secteur médical et les autres paramédicaux pour la prise en charge nutritionnelle des personnes malades dans des troubles du comportement alimentaire. Il intervient aussi dans des actions d’éducation à la santé dans le champ plus préventif. Son originalité tient à la variété de domaines d’activités qu’il peut exercer. Avec une concentration de cabinets en secteur urbain, sa représentativité sur le territoire national est différente. On estime qu’il existe désormais 300 à 350 diététiciens libéraux.

Le diététicien en restauration collective

Le diététicien est le référent pour toutes les questions de nutrition et de qualité d’aliments équilibrés, quel que soit le métier qu’il exerce au sein de l’entreprise. Il participe à toutes les étapes de la fonction de restauration : de la conception de système de restauration à la mise en œuvre. Il intervient aussi dans tous les secteurs d’activité : scolaire, adultes, personnes âgées …. Ce médecin nutritionniste exerce dans la mission de recherche et développement. C’est un garant des règles de nutrition et du respect d’équilibre alimentaire. Il travaille dans les équipes de recherche et développement pour que les nouveaux concepts améliorent les conditions sanitaires de production et de distribution et mettent en valeur des plats et produits de bonne qualité nutritionnelle. Il collabore avec les commerciaux à la réalisation de leur offre commerciale pour qu’elle corresponde aux besoins nutritionnels de la population concernée tout en répondant aux attentes des clients et convives. Le diététicien nutritionniste intervient en contrôle et conseil auprès des responsables de restaurant pour les aider dans la pratique diététique qui respecte l’hygiène et la nutrition de l’entreprise.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.