Métiers

Tous les avantages offerts par le travail en intérim

Activé 2 mars 2022 - 8 minutes de lecture
travail en intérim

Le travail en intérim offre des avantages intéressants tant pour l’entreprise que pour le salarié intérimaire. Tout le monde peut profiter de ce type de contrat de travail. Voici ce qu’il faut savoir sur ses avantages.

Le marché de l’emploi offre un large panel de possibilités pour ceux qui sont au chômage. La pandémie du coronavirus a mis en valeur les avantages indéniables du Freelancing, du télétravail et des professions libérales. Toutefois, certains besoins sociaux et économiques privilégient toujours les emplois fixes et stables permis par les CDD et les CDI. Qu’en est-il du Contrat de Travail Temporaire (CTT), communément appelé « travail en intérim » ? Quels sont ses principes de fonctionnement et son cadre juridique ? Quels sont ses avantages ?

Travail en intérim : quels principes et quel cadre juridique ?

Pour faire simple, le travail en intérim se fait comme suit : le candidat passe d’abord un contrat avec une entreprise de travail temporaire également appelé « agence intérim ». Quand une entreprise est à la recherche d’un intérimaire, elle fait appel aux services de l’entreprise de travail temporaire. Cette dernière va confier un de ses éléments à l’entreprise utilisatrice.

Elle se chargera de l’entretien d’embauche et de la proposition de contrat de travail temporaire. Elle peut également être reliée à l’agence intérim si les parties ont préalablement signé un contrat de mise à disposition. Autrement dit, un travail en intérim est un travail qui lie trois protagonistes : un candidat à la recherche d’emploi, une agence intérim et un employeur. Pour bien comprendre le système, il convient de connaître la définition, les cas de recours, la durée d’un contrat temporaire.

Définition du contrat de travail temporaire

Le CTT est un type de contrat conclu entre un employeur et un salarié intérimaire. Il est soumis à l’établissement au préalable d’un contrat de mission, une convention qui est signée entre une agence de travail temporaire et un candidat au chômage.

Tout son fonctionnement et ses conditions d’application sont prévus par les dispositions du Code de travail. Comme pour un CDD ou un CDI, le salarié intérimaire est engagé par une entreprise utilisatrice pour réaliser une tâche précise en contrepartie d’un salaire. La seule différence, c’est que le travail intérimaire est ponctuel. Il est limité dans le temps et ne peut être transformé en une solution à long terme.

Les cas de recours à un salarié intérimaire

Les intérimaires peuvent être engagés dans l’un des cas suivant :

  • remplacement d’un salarié absent, quel que soit le motif ;
  • remplacement d’un salarié ayant quitté définitivement une entreprise ou ayant été muté, en attendant la prise de fonction du remplaçant embauché en CDI ou la suppression définitive du poste ;
  • pourvoi d’emplois à caractère saisonnier ou d’emplois dits « d’usage ».

Par contre, il est interdit d’avoir recours à un intérimaire pour remplacer un salarié absent en raison d’une grève ou d’un conflit social. Tel est également le cas pour le remplacement d’un médecin du travail ou la réalisation de travaux dangereux.

La durée du contrat d’intérim

Il est impossible pour un employeur d’engager un intérimaire pour une durée de plus de 18 mois. Même s’il y a eu des renouvellements, le contrat d’intérim ne peut pas excéder cette limite.

Les avantages du travail en intérim pour l’employeur

Le recours au recrutement en contrat d’intérim peut présenter de nombreux avantages pour les entreprises utilisatrices. En plus de répondre aux besoins ponctuels des employeurs, il leur permet d’assurer la gestion de leur personnel. En effet, les avantages ne sont pas seulement d’ordre opérationnel, mais également administratif et financier.

Du point de vue opérationnel

Le recrutement en intérim permet aux entreprises utilisatrices de profiter de l’expertise des entreprises de travail temporaire. Autrement dit, les agences intérim sont des intermédiaires de qualité qui met à la disposition des entreprises utilisatrices des profils qualifiés. Elles peuvent être considérées comme une véritable mine de talents.

Elles reçoivent en permanence des candidatures en mesure de répondre aux besoins spécifiques d’un employeur. Par ailleurs, ce dernier peut bénéficier des conseils experts et réactifs des agences intérim. Avec ses intermédiaires par excellence, il est sûr de réaliser un recrutement adapté, sans alourdir le nombre de ses effectifs. Techniquement, l’intérimaire n’est pas compté parmi le personnel de l’entreprise utilisatrice. Il est assimilé à un salarié par rapport à son agence d’intérim. Il ne fait qu’exécuter une mission au sein de l’entreprise utilisatrice.

Du point de vue administratif

En recourant au professionnalisme des agences intérim, les entreprises utilisatrices simplifient énormément le processus de recrutement. En plus de faire un gain de temps considérable, elles réduisent les formalités administratives qui les incombent. Leurs obligations vis-à-vis du salarié intérimaire s’allègent. C’est l’agence de travail temporaire qui encaisse tous les coups.

Du point de vue financier

Même si les coûts liés au recrutement de l’intérim semblent élevés au premier abord, ils sont assez abordables en y regardant de plus près. Les dépenses administratives diminuent simultanément avec les obligations.

D’autant plus que les charges liées à l’embauche d’un intérimaire réduisent la valeur ajoutée de l’entreprise. Cela signifie moins de taxe professionnelle à payer, plus d’économie pour l’employeur. Pour ce qui est du salaire des intérimaires, il avoisine généralement le SMIC. Les seuls coûts qui paraissent exorbitants sont les charges sociales et les indemnités.

Les avantages du travail en intérim pour les intérimaires

L’emploi en intérim profite également à la personne de l’intérimaire même. Les avantages sont observables sur le plan personnel, financier et social.

Sur le plan personnel

Le premier avantage du travail en intérim pour le salarié, c’est la diversification de ses expériences professionnelles. Il aura l’occasion de bien remplir son CV et d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Il pourra même développer ses propres qualifications professionnelles, celles qui lui permettent de faire face aux aléas du contrat de travail.

Sur le plan financier

Les missions en intérim sont bénéfiques pour l’intérimaire sur le plan financier. En effet, au lieu d’attendre un contrat à durée déterminée ou un contrat à durée indéterminée, il investit son temps dans une expérience qui lui confère un revenu régulier. En plus, il a le droit à des indemnités et des prévoyances sociales. Malgré que le contrat soit conclu à court terme, il peut vivre du salaire qu’il perçoit.

Sur le plan social

Quand un intérimaire multiplie ses missions en CTT, il élargit de la même manière son entourage professionnel et ses contacts. S’il fait du bon travail et qu’il se fait remarquer positivement par ses collègues, il pourra bénéficier de la recommandation de l’un d’eux. Il lui sera plus facile de trouver un emploi fixe rapidement.

C’est aussi un point très positif pour l’avenir professionnel du salarié intérimaire. En ayant un CV plus rempli et des compétences professionnelles plus probantes, il aura plus de chances de se faire contacter s’il postule à des offres d’emploi.

Conclusion

Pour conclure, le travail en intérim consiste pour un salarié de réaliser des missions en CTT, également appelées « missions en intérim ». Il est recruté par une entreprise de travail temporaire, mais est mis à la disposition d’une entreprise utilisatrice. C’est cette dernière qui se charge de signer un contrat de travail temporaire avec l’intérimaire.

Ce système de recrutement est profitable pour les trois parties, tant au niveau financier que personnel. Pour l’entreprise utilisatrice, le travail en intérim allège les formalités administratives tout en jouissant d’un profil formé au métier. Pour le salarié temporaire, le travail en intérim lui fait gagner de l’expérience, des compétences professionnelles et des contacts. Pour l’agence intérim, le CTT n’est qu’une question de business.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.