Métiers

Quel est le salaire d’un fleuriste ?

Le 28 juin 2021 — 7 minutes de lecture
Salaire Fleuriste

Les fleurs accompagnent les saisons et la vie de l’homme pour des salaires confortables même en tant qu’employé d’un fleuriste. Leurs présences ornent les salles lors des évènements comme les mariages ou les baptêmes. Les hommes comme les femmes achètent des bouquets de fleurs pour faire plaisir à leurs proches ou juste accompagner les offres d’évènements. Le métier de fleuriste continue sa croissance malgré les évènements sanitaires actuels et procure de bons salaires. Un simple salarié fleuriste peut vivre décemment avec son salaire. Un entrepreneur pourra prétendre à un revenu deux fois plus que la rémunération des entreprises. Pour cela, la prise de connaissance des facteurs risques et des facteurs d’opportunités serviront à évaluer le potentiel de votre boutique. Il faut juste savoir que les métiers de fleuristes servent à marquer une émotion particulière ou une expérience.

Le rôle d’un fleuriste

Être un fleuriste consiste à assurer par un moyen floral des responsabilités techniques, artistiques et commerciales. En France, le métier est dans le secteur de l’artisanat et ne nécessite pas forcément une formation particulière ou un diplôme spécifique pour faire carrière. Par contre, pour travailler dans une boutique de fleuriste, avoir suivi une formation, avoir de l’expérience technique ou en vente est un avantage pour faire ces métiers. C’est-à-dire qu’une connaissance en botanique dans cet emploi est un atout considérable.

Votre position vous mènera à servir d’intermédiaire entre l’horticulteur et les consommateurs. La bonne présentation de votre produit floral ou vos produits nécessite un entretien quotidien. Vous effectuerez l’arrosage, le nettoyage, la coupe, la préparation et les compositions florales. Il faut aussi trouver un moyen de maintien de la fraicheur des plantes à une atmosphère humide avec une température avoisinant les 13 °C.

Vous traiterez les fleurs, mais aussi les arbustes d’ornements. Dans votre tâche au poste, vous utiliserez des instruments comme les cisailles, les sécateurs ou les pique-fleurs. Vos mains resteront vos principaux outils. Elles serviront à manipuler les plantes, la terre ou les instruments. En tant que salarié ou artisan, votre rôle est d’offrir le meilleur article possible à votre client. Votre activité vous mènera à maintenir une position debout longtemps.

Votre connaissance des plantes servira à conseiller votre clientèle. Votre capacité à informer le client dans son choix entre une plante à racine ou une composition servira à affirmer votre professionnalisme. La créativité sera votre précieux atout pour un emploi sûr. Les compositions florales nécessitent de l’originalité et de la personnalisation. Cela a pour objectif de satisfaire les besoins de vos consommateurs. Vous devrez être apte à composer un bouquet pour un rendez-vous amoureux ou une couronne de fleurs.

Le « langage des fleurs » est un aspect important de votre métier. Les plantes possèdent une signification symbolique. Les références changent d’une fleur à une autre. Cela sert aux connaisseurs de communiquer des messages entre eux. Le message le plus connu reste celui de la rose rouge individuelle : il signifie « je t’aime ». L’œillet rouge signifie un amour pur et profond.

Votre responsabilité s’étend sur votre boutique. Votre journée commence à l’aube. Vous commencerez avec l’achat des fleurs. Commencer à cette heure vous offrira une variété de choix dans votre emplette. Venir plus tard limite vos possibilités. Lors de la fermeture dans la soirée, vous effectuerez un inventaire de vos stocks. Vous profiterez de ce moment pour nettoyer et ranger votre lieu de travail.

Les facteurs influant sur les salaires d’un fleuriste

Le marché du travail en France propose des offres d’emploi. Les recrutements varient entre 1 000 à 1 300 postes par an. 75 % des points de vente se retrouvent dans les petits commerces. Au nombre de 13 000 boutiques, ils emploient environ 22 000 salariés.

Sur le territoire français, les statistiques comptent plus de 15 000 fleuristes en activité. Le quart de ces professionnels travaillent pour de grandes enseignes. Ces fleuristes franchisés se développent sur le marché du travail.

Des facteurs influent sur le revenu d’une boutique. Pour un salarié, sa rémunération reste celle fixée dans son contrat. Un entrepreneur évaluera ces facteurs pour augmenter ses revenus. L’emplacement de votre boutique peut contribuer au succès de votre commerce. Cela apporte la visibilité nécessaire pour attirer les clients. Cela vous permet également de diversifier vos activités. Par exemple, vous choisirez une boutique de fleuriste dans l’évènementiel, le mariage ou les autres spécialisations disponibles sur le marché.

Les services en lignes constituent un des leviers de votre réussite. Les nouvelles technologies offrent une autre manière de consommer. Avec le contexte actuel, les services de livraison à domicile prennent de l’ampleur. Avec un sens relationnel personnalisé et efficace, les fleuristes franchisés augmentent leurs ventes.

Le salaire d’un fleuriste

Le niveau d’études influe sur le salaire d’un fleuriste. Un employé ayant un CAP gagnera moins qu’un autre avec un BTSA. À vos débuts, votre rémunération s’élèvera au niveau du SMIC. Le montant est d’environ 1 500 euros bruts par mois. Ce revenu variera selon votre employeur ou votre boutique. Un commerce prospère peut proposer un salaire plus attractif pour ses employés. La moyenne est de 2 000 euros bruts par mois.

En vous mettant à votre compte, vous devrez gérer l’administration et la boutique. Une gestion efficace pourrait améliorer vos revenus. Il est possible de percevoir plus de 3 500 euros bruts mensuels. Cette option vous permet de vous offrir un salaire de plus de 3 000 euros bruts par mois pour cette année 2021.

Il est également possible d’effectuer un rachat d’un fonds de commerce, ou d’un magasin franchisé. Cette seconde option a le mérite de proposer un revenu conséquent pour votre petite entreprise. Dans les deux cas, vous devrez effectuer un investissement initial afin de commencer votre projet. La première étape consiste à avoir les locaux nécessaires pour votre exploitation. Un budget de 20 000 euros suffirait pour la campagne. En ville, cet investissement peut atteindre les 300 000 euros.

Au terme d’une activité de deux ans, votre chiffre d’affaires peut avoisiner les 300 000 euros à 800 000 euros. Pour les franchises, vous devrez intégrer dans vos calculs divers éléments. Cela concerne votre apport à l’enseigne. Le prix du droit d’utiliser l’enseigne peut atteindre les 30 % de votre investissement général. Vous prendrez ensuite en compte le droit d’entrée dans le groupe. Les redevances et les autres charges d’exploitation peuvent alourdir votre bilan d’exercice.

L’exercice de cet emploi est possible avec un CAP de fleuriste. L’obtention d’un bac dans le secteur contribue à l’amélioration de votre revenu. Le bac +2 avec un BTSA TC ou technico-commercial champ professionnel jardin et végétaux d’ornement. La formation pour obtenir le niveau de diplôme le plus élevé permet d’aspirer à un poste de manager ou chef d’entreprise.

Conclusion

Le métier de fleuriste continue sa croissance malgré les évènements sanitaires actuels. Un simple salarié peut vivre décemment avec son salaire. Un entrepreneur pourra prétendre à un revenu deux plus que la rémunération des entreprises. Pour cela, la prise de connaissance des facteurs risques et des facteurs d’opportunités serviront à évaluer le potentiel de votre boutique.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.