Métiers

Travailler avec les animaux : les principaux métiers

Le 6 avril 2021 — 12 minutes de lecture
métiers avec les animaux

Il existe des professions impliquant de travailler avec des animaux en étant éleveur, soigneur, auxiliaire ou éducateur. Les offres d’emplois restent diversifiées même pour l’élevage canin. L’exercice de ces métiers nécessite des critères particuliers comme la formation. La passion pour les animaux et l’absence d’allergie aux poils canin ou félin figurent dans cette liste. Les compétences et les diplômes nécessaires varient selon le choix de professions. Les formations permettent d’augmenter les chances d’obtenir un emploi. Ces métiers demandent cependant deux qualités nécessaires pour travailler avec les animaux : une passion envers eux, et l’absence de toute allergie avec les poils.

Il existe des professions impliquant de travailler avec des animaux. Les offres d’emplois restent diversifiées. L’exercice de ces métiers nécessite des critères particuliers. La passion pour les animaux et l’absence d’allergie aux poils figurent dans cette liste.

Vétérinaire

Il est possible que le métier de vétérinaire soit le premier métier dans votre esprit. Ce professionnel de la santé animale aura pour responsabilité de s’assurer de la bonne santé de ses patients. Il effectuera des consultations préventives ou curatives. La nature de son intervention dépendra de l’état de son patient.

En devenant vétérinaire, vous rencontrerez différents types de patients. Cela dépendra de votre lieu de travail. Les animaux domestiques constitueront le gros de votre clientèle dans les villes. Vous traiterez les chiens, les chats et les oiseaux. Les propriétaires peuvent jeter leurs dévolus sur des espèces exotiques comme les serpents ou encore des fauves. Vous les examinerez dans une clinique vétérinaire ou un cabinet privé.

Vos activités dans la campagne vous mèneront à traiter les animaux de la ferme et d’élevages. Votre métier vous demandera de la disponibilité et de la mobilité. Vous effectuerez des visites aux domiciles des éleveurs pour les interventions. Les vaches, les poules, les porcs, et même les chevaux feront partie de vos clients.

Vous pouvez trouver un emploi dans le secteur public comme dans le privé. Vous pouvez également choisir de vous mettre à votre compte en ouvrant un cabinet. À vos débuts, vous percevrez environ entre 1 500 € et 2 500 € brut par mois. Cela peut évoluer aux environs de 3 500 € ou plus, selon votre expérience et votre notoriété. Les professionnels réputés peuvent percevoir entre 2 000 € à 12 000 € brut par mois.

Pour devenir vétérinaire, vous effectuerez 2 ans de préparation après votre baccalauréat. Cette dernière servira pour le concours d’entrée dans une école de vétérinaire. La validation de l’examen vous permettra d’intégrer un des établissements publics français. Vous étudierez pendant 5 ans. Lors de votre quatrième année, il est possible de choisir une spécialisation.

Soigneur animalier

Un soigneur animalier peut exercer dans divers milieux. Son métier peut s’effectuer au sein d’un parc zoologique, d’un cabinet de vétérinaire ou d’une clinique. Selon son local de travail, les responsabilités peuvent être différentes. Cela vaut également pour les animaux à traiter.

Dans un zoo, vous vous occuperez des espèces sauvages. Cela peut être des fauves (tigres, lions, guépards ou léopards), des primates (chimpanzés, gorilles), des reptiles, des oiseaux ou encore des espèces marins (dauphins, requins, ou orques). Les cabinets vétérinaires s’occupent d’animaux domestiques en ville, d’animaux de fermes ou d’élevages en milieu rural.

Votre rôle principal consistera à maintenir le bien-être des pensionnaires de votre établissement. Vos responsabilités restent variées. La logistique figurera parmi vos tâches principales. Cela concernera l’entretien des habitats des animaux dans vos locaux. Vous réparerez les dégâts dans la limite de vos compétences et de vos possibilités. L’ajout de modules ou d’extensions permettrait l’amélioration du cadre de vie de l’animal.

En vous occupant de vos pensionnaires, vous les nourrirez. Cela commence à la préparation du repas jusqu’à la distribution. Vous vous chargez également du soin, de l’hygiène et de la toilette des animaux. Ces actions servent d’actions préventives pour leurs bonnes santés. Pour ces charges de travail, vous veillerez aux stocks de nourritures et de médicaments.

Vous devrez connaitre les règles d’hygiènes et de sécurités. Vous contribuerez aux transferts des animaux ou aux études des espèces. Vous servirez d’assistant au vétérinaire. Dans la semaine, vous effectuerez en moyenne 35 heures de travail. Mais cela peut augmenter en fonction des saisons et des besoins des animaux.

Malgré l’absence de diplôme, vous pouvez postuler aux offres d’emplois dans le secteur. Toutefois, la présence d’une formation ou tout autre certificat augmenterait vos chances d’obtenir un poste. Les parcs et les établissements zoologiques valorisent ces pièces lors d’un recrutement.

Comportementaliste animalier

Le comportementaliste animalier est un métier réalisant des études les habitudes et les agissements d’un animal. Cela sert à assister le propriétaire dans sa relation homme/animal avec son protégé. Ce professionnel se nomme également éthologue.

Votre rôle consiste à étudier l’éthologie, la physiologie et la psychologie animale. Votre domaine d’activité s’applique surtout aux chiens, aux chats et aux chevaux. Les propriétaires choisissent de cohabiter avec un compagnon animal. Des difficultés peuvent se produire lors de cette expérience. Par exemple, le chien a été victime de maltraitance dans son passé. Il refuse tout contact ou devient un animal agressif.

Votre intervention permet d’identifier la nature du problème. Vous concentrerez vos efforts sur le propriétaire et son compagnon. Vous prodiguerez des conseils et des instructions pour rétablir une relation décente entre les deux. Cela peut concerner l’amélioration de l’environnement de la personne et de son animal. Une correction des habitudes peut se faire pour changer l’état de leurs relations. Vous éviterez tout enseignement ou éducation de l’animal.

L’accueil des clients se fait dans un cabinet ou à domicile. Les centres de formation, les élevages et les clubs d’équitations proposent aussi des offres d’emplois. Les cas suivants peuvent conduire à l’appel d’un comportementaliste :

  • L’agressivité excessive d’un animal
  • L’apathie prolongée ou une indifférence totale. Cela peut conduire l’animal à un suicide.
  • Les aboiements ou les nuisances sonores.

D’autres raisons peuvent motiver les propriétaires à solliciter vos services. Vous limitant seulement aux comportements, vous devrez rediriger votre client vers un autre professionnel si ses besoins dépassent vos compétences. Par exemple, nous pouvons citer l’administration des soins.

La profession peut s’exercer sans diplôme. Jusqu’à maintenant, seuls des établissements privés fournissent des formations. Vous pourrez obtenir un diplôme de comportementaliste-médiateur. L’acquisition du certificat de capacité animale de compagnie ou CCAD servira à appuyer votre dossier lors des offres d’emplois. Vous pouvez cependant effectuer un travail libéral.

Éducateur canin

Le métier d’éducateur animalier se confond parfois avec celui du comportementaliste. Le chien et le cheval sont les principaux animaux dressés.

La profession vous demandera de connaitre les différentes races de chiens et de chevaux. Cela vous servira à déterminer comment prendre en main son éducation. Au quotidien, les chiens tiennent le premier rang en matière de dressage animal. Vous trouverez les unités canines dans les forces de l’ordre, ou encore les chiens guides pour aveugles.

En devenant éducateur canin, vous conseillerez les propriétaires sur l’alimentation, la santé, l’hygiène, le comportement, le confort, et les lois applicables sur la race. Votre client doit savoir ces détails. Ces derniers serviront à éviter les risques des pertes de la garde du chien.

Vous vous occuperez de l’animal dès son plus jeune âge. Vous prenez en main l’éducation du chiot ou du chien. Ce dernier doit pouvoir vivre dans la société après son dressage. Le maitre de l’animal suivra également des cours pour bien gérer son compagnon. L’éducation varie selon la race de chien. L’environnement et le caractère de l’animal contribuent également à l’adaptation de son dressage.

Votre rôle est de prendre les facteurs entourant le propriétaire et son animal. Votre travail consistera à rendre obéissant son compagnon à quatre pattes. Vous exercerez dans un centre d’éducation, ou au domicile des clients. Selon les besoins et les exigences du propriétaire, vous pourrez travailler par tous les temps. Dans votre métier, vous devrez être rigoureux et ferme avec l’animal. La diplomatie vous aidera dans la communication avec les propriétaires.

La profession d’éducateur canin possède un seul diplôme reconnu. Le BP éducateur canin reste conseillé pour aspirer à un poste dans le métier. Il est toutefois possible d’exercer sans diplôme. La présence d’un certificat de capacité en animaux domestiques et non domestiques est obligatoire pour une activité commerciale. Vous devrez renouveler cette attestation tous les 10 ans.

Votre premier salaire sera environ 1 500 € brut par mois. Avec l’expérience, vous pouvez vous spécialiser dans l’éducation de chiens guides d’aveugle, ou encore le travail des chiens de compagnies avec les enfants et les handicapés. Le dressage de chiens est également utile dans l’armée et la défense.

Toiletteur animalier

Le toiletteur animalier prend en charge l’apparence et l’hygiène des animaux domestiques. Ce métier nécessite la maitrise de différentes disciplines. Cela résulte des responsabilités à remplir. En choisissant ce métier, vous devrez posséder le sens commercial et une bonne connaissance des animaux.

Votre premier objectif est de soigner l’apparence de vos clients. Pour cela, vous devez connaitre la coupe mettant en valeur le chien ou le chat. Chaque espèce possède une coiffure lui allant bien. Les propriétaires peuvent aussi demander un traitement particulier en vue d’un concours. Vous devez vous assurer de satisfaire les besoins de la clientèle.

Durant la coupe, votre habileté à maitriser vos outils sera un atout. Vous éviterez toutes blessures sur l’animal ou sur votre personne. Les shampoings et les produits antipuces doivent respecter votre client à quatre pattes. Vous lui ferez prendre son bain. Vous nettoierez les crasses et effectuerez son brossage.

Durant vos interventions, vous devrez être en mesure de détecter les anomalies. L’hygiène sert à prévenir les maladies. Mais l’animal peut toujours tomber malade. Dans ce cas, vous devrez faire appel à un vétérinaire. Vos actions se limitent à la prévention seulement.

Vos activités se portent sur le salon de toilettage. Cela concerne l’entretien de vos instruments de travail (les brosses, les ciseaux, les tondeuses ou encore les sèche-cheveux). La boutique peut vendre des produits pour animaux. Vous vous chargerez de l’accueil et de la relation avec les clients. À la fin de la journée de travail, vous effectuerez l’inventaire des produits et des équipements.

Vous pouvez devenir un toiletteur animalier même sans diplôme. L’expérience possède une valeur indispensable dans ce métier. Pour les débutants, il est possible d’effectuer des formations et des stages pour devenir un professionnel. Le métier peut vous offrir un revenu mensuel moyen de 1 200 € à 1 700 € brut par mois.

Les autres métiers possibles

Pour travailler avec les animaux, il existe d’autres professions.

  • Le Pet Sitter :

Ce métier ressemble au babysitting. Mais cette fois, vous vous occuperez des animaux domestiques d’un client. Votre rôle consistera à les nourrir, à les soigner ou à les promener. Vous prendrez en charge un chien, un chat, un rongeur ou d’autres types d’animaux domestiques. Vous leur apporterez de l’affection.

Vous pouvez exercer chez vous, ou au domicile du client. Dans le premier cas, vous traiterez l’animal comme le vôtre. Il fera partie de votre foyer. Dans le second cas, vous effectuerez seulement des visites. Cela consiste à satisfaire les besoins de l’animal (repas, nettoyage de la litière). Vous lui tiendrez compagnie autant que possible.

  • Le palefrenier :

Ce professionnel s’appelle aussi agent d’élevage équin. Ce métier s’adresse aux passionnés de cheval. Vous vous chargerez du bien-être de cet animal au quotidien. Cela concernera le toilettage, la tonte de la crinière et de la queue, et des repas. L’entretien des écuries entre dans vos responsabilités. Lors des concours, vous vous assurerez de la sécurité de l’animal durant le transport. Vous vous occuperez également de sa préparation aux entrainements.

Vous observerez le comportement du cheval durant vos promenades. Vous l’éduquerez durant votre présence. Il est possible d’administrer seulement les premiers soins en cas de blessure. Vous devrez solliciter la présence d’un vétérinaire pour le reste.

  • Le vendeur en animalerie :

Ce professionnel s’occupe d’un magasin de vente d’animaux domestiques. La boutique comportera des articles liés à ces compagnons. Vous y trouverez des colliers, des jouets, des cages pour oiseaux ou des litières. Il existe différents types de produits pour les chiens et les chats.

Parmi ces métiers, vous pourrez en trouver d’autres. Vous pouvez devenir apiculteur, animalier en laboratoire, ou autres.

Conclusion

Les principaux métiers incluant le travail avec les animaux sont divers. Ils nécessitent différents niveaux de compétences pour pouvoir aspirer à un poste. D’autres peuvent s’exercer sans diplôme. D’autres requièrent de hautes études. Nous recommandons cependant la présence de certificat reconnu et des formations. Ces derniers augmentent vos chances d’obtenir un emploi dans le secteur. Votre passion pour les animaux sera indispensable pour exercer ces professions.

 

 

 

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.