Métiers

Devenir auxiliaire de puériculture : salaire et formation

Le 30 avril 2021 — 7 minutes de lecture
Puériculture

Si les enfants vous passionnent et que vous êtes à la recherche d’un emploi ou d’une orientation professionnelle, vous pouvez rassembler ces deux envies dans un seul métier : celui de l’auxiliaire de puériculture. Pour savoir si vous pourrez correspondre au profil recherché par les employeurs, vous n’avez qu’à lire cet article.

Actuellement, le métier d’auxiliaire de puériculture est un métier en plein développement. Selon les statistiques délivrées par l’INSEE, la France possède un taux de natalité assez énorme avec plus de 800 000 naissances par an. Cette grande croissance démographique permet ainsi d’accroître considérablement les offres d’emploi dans le domaine de la petite enfance. Le Ministère de la Santé a d’ailleurs publié des chiffres étonnants en la matière, avec plus 60 000 auxiliaires de puériculture qui exerce dans le moment actuel. Le taux de chômage est inférieur à 2 %. Vous voulez savoir si vos attentes conviennent à cette orientation professionnelle ? Découvrez dans cet article les missions de l’auxiliaire de puériculture, la formation pour en devenir un et le salaire de cet expert de la petite enfance.

Le travail de l’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture est la personne qui se charge de veiller au bien-être physique et mental des enfants dès leur naissance. Ce métier est le plus souvent exercé par les femmes. Toutefois, le Ministère de la Santé a recensé 2 % de gent masculine qui travaille en tant qu’auxiliaire de puériculture.

Les missions de l’auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture entre tant dans le secteur de la puériculture que dans le domaine médico-social. L’auxiliaire de puériculture, également appelé assistant de puériculture ou assistant d’accueil petite enfance se charge principalement de s’occuper des soins des nouveau-nés jusqu’à leurs 3, 6 ou 15 ans. Il est également convié à réaliser les missions suivantes :

  • Prodiguer des soins courants aux enfants en bas âge,
  • Surveiller leur état de santé: leur température ou leur corpulence,
  • Faire leur toilette en changeant leurs couches, en les lavant et en préparant leurs biberons,
  • Entretenir la chambre et les matériels qui sont utilisés pour le bien-être de l’enfant,
  • Apprendre et conseiller les mamans à bien s’occuper de leurs tout-petits.

D’une manière générale, la mission de l’auxiliaire de puériculture consiste à s’occuper des petits enfants à l’absence de leurs parents, quelles que soient leurs capacités physiques ou mentales, qu’ils soient malades, en situation de handicap ou bien portant. Dans ce cas, les infirmières et les infirmières puéricultrice se doivent de contrôler leurs activités.

Les structures d’exercice

Les auxiliaires de puériculture peuvent exercer dans diverses structures de la société. Ils peuvent aussi bien travailler dans le secteur privé que dans le secteur public. Les principaux organismes qui sont en droit de les accueillir sont les suivants :

  • Les pouponnières, les crèches et les haltes-garderies: les auxiliaires de puériculture prennent en charge les enfants de deux mois jusqu’à 3 ans (pouvant aller jusqu’à 6 ans dans les haltes-garderies). Ils proposent des activités favorisant le développement et le bien-être de l’enfant.
  • Les centres de Protection Maternelle et Infantile ou PMI: les auxiliaires de puéricultures prennent en charge les enfants de moins de 6 ans. Ils leur procurent un suivi médical préventif et des conseils d’hygiène, de santé et d’alimentation. Diverses activités d’éveil et animations de découverte sont également tenues dans ces genres de structures.
  • Les établissements hospitaliers: les auxiliaires de puériculture prennent en charge les nouveau-nés dans le service de néonatologie ou les enfants de moins de 15 ans dans le service pédiatrique. Ils aident à réaliser les soins, informent les familles et soutiennent moralement toutes les personnes qui en ont besoin.

Les horaires de travail de l’auxiliaire de puériculture

Les auxiliaires de puériculture travaillent généralement le jour, avec des horaires fixes de bureau. Cependant, comme leurs services peuvent être demandés 24/24h, ils sont souvent amenés à travailler les nuits, les week-ends et les jours fériés. Toutefois, ses horaires de travail peuvent changer en fonction des besoins de la structure qui les emploie et de leurs contrats.

La formation à suivre pour devenir auxiliaire de puériculture

Pour devenir un auxiliaire de puériculture, vous devez avoir un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture ou DEAP. Pour l’obtenir, vous devez suivre une formation auprès d’une école d’auxiliaire de puériculture ou dans tout autre établissement agrée qui propose des formations dédiées aux métiers de la petite enfance. L’entrée en formation ne réclame aucun diplôme prérequis (tel que Bac ou CAP). Dès que vous avez plus de 17 ans, vous pouvez passer un concours sélectif qui consiste à trier les candidats qui disposent du profil adéquat pour le métier d’auxiliaire de puériculture.

Le contenu de la formation :

Les études en auxiliaire de puériculture sont composées de 17 semaines de cours théoriques et de 24 semaines d’appréhension pratique à travers les stages et des concours. Les 595 heures de cours théoriques peuvent être réalisées en formation continue de 10 mois ou en formation partagée avec son lieu de travail de 18 mois. Après avoir fini tous les modules et matières apprises en cours, les étudiants devront ensuite réaliser au moins 6 stages de 4 semaines chacun dans des structures sociales, médico-sociales ou sanitaires.

Les compétences obtenues après la formation

Un auxiliaire de puériculture diplômé d’Etat doit avoir les qualités requises par le métier suivantes :

  • Le sens de l’organisation et des priorités.
  • La patience et le sens de l’écoute.
  • La capacité d’adapter son comportement et son accompagnement aux besoins et rythmes de chaque enfant.
  • La créativité: savoir trouver des activités d’éveil et des animations divertissantes.

En dehors de tous ses critères, l’auxiliaire de puériculture doit avoir une bonne condition physique et une bonne aisance relationnelle.

Le salaire de l’auxiliaire de puériculture

La rémunération de l’auxiliaire de puériculture dépend majoritairement de la structure qui l’emploi et du secteur où il se trouve. Toutefois, les salaires mensuels bruts d’un débutant en la matière sont estimés entre 1 358 Euros et 1 537 Euros. Une fois expérimenté, le montant du salaire des auxiliaires de puériculture peut monter jusqu’à plus de 1 860 € par mois. A ce salaire peut cependant s’ajouter des éventuelles primes et indemnités qui sont estimées à environ 250 euros par mois.

D’un autre côté, quand un auxiliaire de puériculture exerce dans le secteur public, un système caractéristique du fonctionnaire s’applique. Les principes de grilles indiciaires, d’échelons et de grade sont également de mises. Ainsi, l’Etat attribue deux classes différentes aux auxiliaires de puériculture : ceux qui sont en deuxième classe et ceux qui sont en première classe. Pour pouvoir monter en première classe, l’auxiliaire doit avoir démontré plusieurs années d’expérience. En fait, dans le secteur public, plus vous disposez d’un bon nombre d’ancienneté, plus votre carrière évolue, plus votre rémunération augmente.

Grille indiciaire du salaire de l’auxiliaire de puériculture de 2ème clase

Echelon Indice salarial brut
1 1 537.02 €
2 1 546.39 €
3 1 555.76 €
4 1 574.50 €
5 1 607.31 €
6 1 640.11 €
7 1 705.71 €
8 1 780.69 €
9 1 827.55 €
10 1 883.78 €
11 1 925.96 €
12 1 949.39 €

 

Grille indiciaire du salaire de l’auxiliaire de puériculture de 1ère classe.

Echelon Indice salarial brut
1 1 616.68 €
2 1 663.54 €
3 1 710.40 €
4 1 757.26 €
5 1 832.24 €
6 1 874.41 €
7 1 935.33 €
8 2 014.99 €
9 2 085.28 €
10 2 183.69 €

Bref, si le salaire de l’auxiliaire de puériculture vous intéresse énormément, sachez que son montant dépend également du territoire sur lequel vous exercez votre fonction. La rémunération peut différer d’un département à un autre. Pour voir la réalité de leurs salaires, nous vous invitons directement à aller voir les offres en la matière.

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.