Métiers

Quel est le salaire d’un chirurgien ?

Le 23 mars 2021 — 8 minutes de lecture
Salaire chirurgien

En France, les actes médicaux et chirurgicaux complexes sont réalisés par des médecins chirurgiens spécialisés dans différents secteurs de la santé. Ces médecins praticiens ont suivi de longues formations (11 années d’études) pour se donner le moyen d’avoir une carrière et d’être capables de réaliser des opérations complexes. A part l’avantage de sauver des vies, le médecin chirurgien généraliste ou dentiste perçoit aussi un salaire onéreux en fonction de son ancienneté, son statut et son expérience de médecin.

Le métier du chirurgien

Un médecin chirurgien dans son emploi est un praticien en médecine qui réalise des interventions chirurgicales. Dans un bloc opératoire, il est en charge des patients qui ont des blessures graves, de tumeurs, de fractures, de malformations… En premier temps, le médecin chirurgien fait des examens sur le patient pour prendre une meilleure décision sur les offres de soins qu’il faut réaliser.

Avec l’accord du patient et son équipe de médecins professionnels, il établit les procédés pour la pratique de la chirurgie générale ou dentaire. Après quoi, il délivre une ordonnance sur les médicaments, les traitements et les soins post-opératoires que le patient doit suivre. Il doit se montrer rassurant et avoir de bonnes qualités relationnelles à son poste et emploi. Pour qu’il réussisse dans son métier en bloc, le médecin chirurgien doit aussi remplir quatre conditions :

  • être savant ;
  • être habile et appliqué : une parfaite résistance physique et nerveuse ;
  • être ingénieux ;
  • être capable de s’adapter : garder son sang-froid en toutes circonstances.

Le métier d’un chirurgien est le plus rigoureux et le plus exigeant qui soit, et il comporte les responsabilités les plus lourdes. Ces qualités sont alors fondamentales, car l’erreur d’un chirurgien peut avoir des conséquences graves, aussi un bon chirurgien soit il. Il peut exercer dans différents établissements : dans un CHU, dans un cabinet, dans une clinique privée, au sein d’une association, un laboratoire de recherche ou un établissement privé. Ce praticien ne travaille pas seul, mais accompagné par des professionnels de santé tels que : anesthésistes, infirmiers, réanimateurs, internes, infirmiers instrumentistes.

La chirurgie et ses spécialités

La chirurgie concerne plusieurs spécialités précises :

  • Chirurgie pédiatrique: celle-ci concerne les enfants de bas âge, des êtres totalement fragiles. De nombreuses affections chirurgicales touchent ces enfants. La plupart des cas appartiennent à trois grandes catégories : les malformations congénitales, les traumatismes,  et les infections.
  • Neurochirurgie: C’est une spécialité pour traiter des diverses maladies touchant le système nerveux et ses structures de soutien. Les neurochirurgiens doivent être capables de diagnostiquer des anomalies congénitales et acquises. Ils doivent aussi posséder l’expertise technique nécessaire pour réaliser les traitements chirurgicaux appropriés.
  • Chirurgie thoracique: La chirurgie thoracique intègre plusieurs types d’interventions complexes : chirurgie trachéale, chirurgie des cancers, transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire, chirurgie de l’hypertension artérielle pulmonaire.
  • Chirurgie cardiaque et vasculaire: Cette pratique concerne le traitement sur les maladies cardiovasculaires qui touchent le cœur et tous les vaisseaux sanguins qui parcourent tout le corps et le cerveau.
  • Chirurgie plastique : c’est la méthode qui permet de rétablir et corrige de la forme extérieure du corps y compris le visage et la main.
  • Chirurgie maxillo-faciale : C’est la compréhension des situations pathologiques de la face.
  • Chirurgie ORL : Elle prend en charge les pathologies du nez et des sinus, de la face et du cou, des voies aériennes et digestives supérieures, de l’oreille, dans l’ensemble de leurs aspects diagnostiques et thérapeutiques tant chez l’adulte que chez l’enfant.
  • Chirurgie ophtalmologique : Cette pratique s’intéresse sur l’œil, il peut s’agir d’une cataracte, glaucome, taie de cornée, consanguinité, maladies infectieuses.
  • Chirurgie de la main : La chirurgie de la main vise la conservation des capacités de sa préhension, de sa mobilité et de son agilité, en fonction de la gravité des lésions.
  • Chirurgie traumatologique et orthopédique : La traumatologie est l’étude médicale des traumatismes physiques, c’est-à-dire des atteintes à la santé provoquées par une action extérieure violente et soudaine. L’orthopédie concerne le traitement de toutes les affections de l’appareil locomoteur, c’est-à-dire les os, les muscles, les articulations, les tendons et les nerfs. Ces maladies peuvent emmener la personne victime en bloc opératoire.
  • Chirurgie digestive et endocrinologique : C’est la partie du traitement digestive, viscérale et endocrinienne.
  • Chirurgie urologique : C’est un traitement qui s’effectue aux voies urinaires, aux reins, et au système reproducteur masculin.
  • Chirurgie gynécologique : C’est la prise en charge des anomalies ou des lésions des organes génitaux féminins.

Formation pour devenir chirurgien

Pour débuter une formation en chirurgie, vous pouvez suivre 2 années de cours pré-médicaux à la fac. Ensuite, vous pouvez poursuivre 4 années normales à l’école de médecine. Il existe des nombreuses matières au programme, comme l’anatomie, la physiologie, la biochimie et l’histologie. La formation comprend également des travaux pratiques à l’hôpital. La compétence technique s’améliore avec l’expérience et la pratique.

Pour accéder à l’internat et aux spécialités, il faut passer un examen ECM. Ensuite, il faut prendre 5 ans pour finir une préparation DES (diplôme d’études de spécialités). A savoir : chirurgie générale, oto-rhino-laryngologie, chirurgie cervico-faciale, neurochirurgie …Enfin, il faut 2 ans de préparation d’un DESC (diplôme d’études de spécialités complémentaires).

Rémunération

Un chirurgien est rémunéré entre des salaires de 5 800 € et 11 500 € bruts par mois. Pour un débutant, il perçoit 4 000 € brut par mois environ. Les offres de salaires des chirurgiens varient souvent par rapport à leur statut et des dépassements d’honoraires auxquels ils ont droit. Les chirurgiens formés sont très rares. Les chances d’être recruté sont donc optimales. Un chirurgien ayant un statut avec des honoraires supplémentaires peut créer son propre établissement en chirurgie : une clinique privée, un cabinet, des prestations hospitalières.

Le salaire ou les salaires des internes en chirurgie s’élèvent jusqu’à 25 500 euros bruts par an. Leur formation dure 5 ans et ils bénéficient d’une rémunération durant ces années de formation en fonction de son ancienneté. Les praticiens dans le secteur public perçoivent un salaire selon son statut en tant qu’hospitalier ou hospitalo-universitaire.

Le chirurgien hospitalier effectue 13 échelons d’étude et pratique pendant 4 ans. Il est rémunéré en fonction de ces échelons et son ancienneté et touche environ 7 500 euros par mois au 13ème échelon.  Le salaire mensuel d’un chirurgien hospitalo-universitaire comprend 4 catégories :

  • 2 ans post-internat en tant que chef de clinique assistant : 2 796 euros.
  • 3ème et 4ème années post-internat en tant que chef de clinique assistant : 3 225 euros.
  • Maître de conférences universitaire : environ 4 734,77 euros à 7 997,15 euros en fonction de son ancienneté hospitalière et le grade universitaire.
  • Professeur des universités : environ 5 890,86 euros à 10 513,34 euros selon l’ancienneté hospitalière et du grade universitaire.

Le salaire d’un chirurgien dans le secteur privé moyen est de 8 500 euros et vu son activité libérale, il peut percevoir jusqu’à 140 000 euros par an selon sa spécialité et son expérience.

Evolution d’activité

La chirurgie moderne a évolué d’une manière remarquable, et actuellement elle fait même dans le domaine dentaire. Non seulement, elle sait d’enlever les parties malades du corps, mais elle a fait d’énormes progrès dans le domaine de la reconstitution et de la correction en tant que médecin dentiste. Il y a la possibilité de regreffer des extrémités amputées. On peut réaliser de nouvelles articulations. Les déformations congénitales du cœur et du pied peuvent être redressées. On peut facilement maîtriser des hémorragies par de nouvelles techniques.

L’apparition du rayon laser permet d’effectuer avec succès de procédés chirurgicaux compliqués. Les chirurgiens sont maintenant équipés de nouveaux instruments et d’équipements modernes. Sans parler aussi des nouveaux progrès dans le domaine des transplantations d’organes : reins, cœur, poumons et foie.

 

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.