Métiers

Carreleur : les paramètres qui influent sur son salaire

Le 2 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
Les paramètres qui influent sur le salaire du Carreleur

Pour tous travaux de rénovation, d’aménagement, ou de finition, trouver un bon carreleur est une nécessité. Trouver un ouvrier qualifié dans les métiers du BTP en général, et dans la pose de carrelage en particulier est assez difficile. S’assurer de la qualité du travail fait, dans les normes mises en place par les professionnels du métier, et avec le salaire correspondant est encore plus difficile. Quelques conseils, repères et données sur ce corps de métiers sont donc proposés dans ce qui suit.

Le carreleur

Exerçant un emploi faisant partie du domaine du BTP, le carreleur est un ouvrier qui est appelé pour les travaux de finition dans une construction. Le poste de carreleur requiert comme qualité première le perfectionnisme. Ce corps de métier intervient quand les gros œuvres sont terminés. Il apporte une touche finale aux murs ainsi qu’au sol d’une pièce en y mettant des revêtements comme des carreaux, des marbres ou des mosaïques, selon le goût des clients. Un carreleur se doit d’être minutieux dans l’exercice de son emploi qui consiste à réaliser les joints et appliquer du ciment avec une spatule. Il faut que le tout soit parfaitement aligné pour que la finition soit qualifiée d’irréprochable.

Distinction des tarifs d’un carreleur

Le salaire d’un carreleur en France dépend de beaucoup de facteurs. Le tarif peut se fixer en fonction de la surface à aménager ou du taux horaire du carreleur. Voici comment les prix des salaires sont applicables par les entreprises qui emploient des carreleurs en 2020.

Tarif à l’heure

Un expert carreleur peut fixer lui-même son taux horaire. Le taux horaire du carreleur se trouve toujours entre 30 à 50 euros par heure. Notons que ce taux est encore assez difficile à appliquer, car il n’est pas facile de déterminer combien d’heures un artisan va réellement passer sur une surface. En se basant sur cet intervalle, le taux horaire normal est donc de 40 euros HT par heure. C’est un indicatif horaire utilisable pour comparer les différents carreleurs proposant les mêmes services.

Salaire par m²

Outre le taux horaire, la surface à traiter est un bon moyen de fixer le salaire moyen d’un carreleur. C’est l’indicateur le plus utilisé par les professionnels pour élaborer un devis, car il est à la fois clair et tangible. La superficie à couvrir permet de faire un calcul simple de ce que l’on doit payer. Actuellement, 1m² carrelé équivaut à 40 euros HT.

Salaire moyen d’un carreleur mosaïste

Un carreleur touche en moyenne un salaire brut compris entre 20.000 et 27.000 euros par année, sans prendre en compte les indemnités qu’il pourrait éventuellement toucher. Par contre les débutants (apprenti, fraîchement diplômé) gagnent le SMIC. Quand il est à son compte, la rémunération est en moyenne de 20.000 euros par année . Ce salaire peut augmenter après cinq années d’expérience, que ce soit en entreprise, en intérim ou à son propre compte.

Les facteurs qui impactent sur le salaire du carreleur

Quelques données ou critères impactent sur le salaire moyen d’un mosaïste carreleur. Ce sont d’abord la formation qu’il a suivie pour devenir carreleur, les qualités qu’il possède, les contraintes liées aux missions, le degré de perfectionnisme,  …

Études et formations

En France, le métier de carreleur mosaïste peut être accessible, quel que soit le niveau de formation. Dès l’obtention d’un bac pro aménagement et finition du bâtiment, d’un BP carrelage-mosaïque en apprentissage, d’un CAP carreleur-mosaïste, ou après un bac +2 comme le BTS aménagement finition. Il est aussi possible d’élargir le panel des possibilités en intégrant une ou plusieurs équipes ou en devenant un apprenti. Mais la règle est simple, plus une personne investit dans sa formation, plus les salaires espérés sont conséquents.

Ses qualités

Les principales qualités requises pour un job de carreleur sont la créativité et le sens de l’esthétique. Il faut savoir associer les couleurs, les matériaux, les motifs, etc. avec l’attente des clients. Cet ouvrier qualifié doit posséder une bonne connaissance des outils et des matériaux qu’il utilise. Il peut être amené à travailler sur des matériaux délicats comme la porcelaine ou travailler avec d’autres ayant des contraintes d’applications différentes. La précision et la perfection sont aussi de mises pour l’emploi. Le carreleur maçon doit être irréprochable dans ce qu’il fait, éviter le moindre décalage ou faux raccord par rapport au goût de son client. Il doit donner les conseils nécessaires pour rapprocher le résultat du rêve de son client.

Le chantier

En général, un carreleur doit intervenir à l’intérieur par exemple dans les cuisines ou les salles de bain. Mais il peut aussi être appelé pour des travaux d’extérieur comme les piscines ou les terrasses. Le fait d’être sur des chantiers en intérieur, ou en extérieur influe aussi sur les salaires pratiqués. En effet, travailler en extérieur, à la merci des intempéries impacte sur le temps de pose, sur la difficulté de l’exercice et amène à réviser les salaires pratiqués en extérieur à la hausse.

Le lieu de travail

Le poste de carreleur peut être pratiqué au sein d’une entreprise dans le secteur de la construction, que ce soit de manière artisanale ou pour de grandes entreprises du BTP pour des chantiers conséquents. Le carreleur peut aussi monter sa propre activité professionnelle et mettre en œuvre ses compétences. De cela peut dépendre donc la rémunération de ce professionnel du bâtiment.

Le niveau de finition à réaliser

Avant de commencer son chantier, le carreleur doit faire un relevé de la surface à travailler et prendre en compte les éventuelles imperfections et les agencements. Dans le but d’aplanir le relief du support, il peut parfois être amené à réaliser une chape de ciment et cela, avant de commencer à dessiner un schéma pour les carreaux ou les dalles. Un travail qui normalement, ne lui est pas dévolu sur un chantier. Exercer une activité de maçonnerie pour corriger les imperfections des gros œuvres peut influer considérablement sur le salaire brut de ce professionnel.

Les offres pour le poste de carreleur sont donc de plus en plus précises. En effet, en plus d’être un décorateur, le carreleur (mosaïste) doit avoir une forme physique qui va lui permettre d’adopter des positions inconfortables comme être accroupi ou à genoux. Il est solitaire dans son travail, mais est obligé de se coordonner avec les autres métiers et ouvriers du bâtiment pour avoir un résultat final parfaitement homogène.

Comme son travail est assez esthétique, il est très souvent amené à donner des conseils à ses clients sur les couleurs adéquates pour harmoniser un intérieur et même un espace extérieur. La majorité de sa vie active, il travaille seul, mais il est très souvent en contact avec le client, et le chef de chantier.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.