Métiers

Quel est le salaire d’un éboueur ?

Le 29 mars 2021 — 6 minutes de lecture

En France, le métier ou l’emploi d’éboueur est une profession à vocation environnementale. Il permet de garder la ville propre. Il est accessible même sans diplômes, mais donne quand même un bon salaire. Des formations permettent d’augmenter les chances de réussites aux offres et concours de recrutement de ripeur. Les conditions de travail sont exigeantes en termes de risques. Le candidat devra remplir les critères nécessaires pour espérer un poste. Le professionnel débutant perçoit le SMIC comme salaire. Les primes et les indemnités contribuent à valoriser le métier.

L’éboueur possède diverses appellations. Il peut se nommer comme agent chargé de la collecte des déchets, agent de propreté urbaine, ripeur ou encore équipier de collecte. Ce professionnel de l’hygiène se charge des ordures de la ville.

Le travail de l’éboueur

Le métier d’éboueur consiste à ramasser les ordures des foyers domestiques dans les bennes. Une équipe de trois personnes effectuent la collecte à bord d’un camion d’éboueur. Ce véhicule possède des fonctionnalités prévues au métier. L’éboueur transportera ces déchets vers un site de recyclage ou de dépotoir.

Dans la collecte de déchets, le chauffeur fera équipe avec deux éboueurs. Chacun d’eux possède les compétences pour effectuer le travail efficacement et rapidement. Il fixera les bennes à l’arrière du camion sur chaque zone de collecte. Un mécanisme permet de vider la benne à ordures rapidement dans le véhicule. Une fois l’opération finie, l’agent remet la poubelle en place.

Un mécanisme de tri équipe le camion d’éboueur. Il effectuera la classification des ordures pour le système de recyclage. La benne effectuera ensuite un broyage des déchets. Des imprévus peuvent survenir durant la tournée de l’éboueur. Votre rôle est d’improviser pour maintenir votre rythme de travail. L’objectif est d’éviter les embouteillages tout en laissant les rues propres et saines derrière vous.

En cas de dégradations de ces poubelles publiques, l’éboueur se doit de le signaler aux services compétents. Il signalera également la présence d’objets encombrants sur la voie publique. Cela concerne les ordures non ménagères. Il peut s’agir de meubles, de produits chimiques et autres types de déchets.

Des missions spéciales peuvent s’ajouter à vos responsabilités. Par exemple, vous nettoierez et balaierez les lieux publics (trottoirs, marchés). Des demandes saisonnières peuvent se produire, comme la collecte des feuilles mortes ou le déblaiement des neiges et glaces.

Les conditions de travail de l’éboueur

En France, les conditions de travail de l’éboueur sont exigeantes et principalement sur les salaires et l’hygiène. L’horaire varie selon l’employeur et la situation. Vous trouverez des emplois du temps décalés pour éviter les embouteillages. Dans la journée, il peut commencer de 6 heures du matin pour finir à 13 heures. Les tournées peuvent débuter vers 4 heures ou 5 heures du matin également. Les programmes de nuit peuvent se prolonger jusqu’au petit matin (4 à 5 heures du matin).

Un éboueur portera un gilet avec des bandes rétroréfléchissantes. Cela permettra aux automobilistes et autres usagers de la route de les distinguer. Il portera des gants pour éviter tout contact avec les déchets. Les ripeurs peuvent s’équiper d’une combinaison selon le pays. Ces équipements serviront aussi à prévenir divers accidents. Par exemple, la présence d’éclats de verre dans les ordures peut blesser.

La tournée de collecte obligera l’éboueur à porter les sacs poubelles et les autres ordures jusqu’au camion. Il soulèvera des charges souvent lourdes selon la période. Le travail consiste à exercer en extérieur pendant toute l’année.

Le salaire ou les salaires d’un éboueur dans la fonction publique évoluent selon son ancienneté et son âge. Le débutant percevra environ 1340 € par mois pour 35 heures de travail par semaine. Cette somme peut avoisiner les 2000 € avec le temps. Des primes et des indemnités selon vos conditions de travail amélioreront cette rémunération. Cela dépend toutefois de votre employeur. Le secteur privé paie environ de 1350 € à 1450 € par mois.

Les qualités requises pour être un éboueur

Devenir un éboueur exige des qualités personnelles et des compétences. Le travail en horaires décalés fera partie de votre quotidien. Vous devrez être flexible face à cette situation. Être un éboueur exige une bonne forme physique. Vous marcherez durant les tournées de collectes. Cela équivaut à des heures de positions debout.

Le métier requiert de l’efficacité et de la rapidité. La maîtrise de la chaîne du tri et du recyclage doit figurer parmi vos compétences. Vous identifierez rapidement les différents types de déchets. Les tournées de collecte se font en équipe. L’aptitude à évoluer en groupe est nécessaire.

Se former pour devenir éboueur

La profession est accessible à tout adulte pouvant travailler si on prend l’exemple de Paris. Même sans diplôme, vous pouvez postuler au concours de la fonction publique. Les postes comme le chauffeur ou le superviseur exigent des formations initiales en CAP ou Bac Pro.

Un CAP en propreté de l’environnement urbain — collecte et recyclage (PEUCR) permet de faciliter votre embauche dans la fonction publique ou dans les entreprises privées. Un Bac Ori en gestion des pollutions et protection de l’environnement (GPPE) agit de la même manière.

Vous noterez la nécessité d’un permis de conduire C en plus de la formation pour devenir chauffeur de camion et répondre aux offres de job. Une formation avec l’expérience vous permettra de cibler le poste de superviseur avec le temps.

Conclusion

Le métier ou l’emploi d’éboueur est une profession comme les autres. Mais son existence permet de garder nos rues et nos foyers propres. L’absence des éboueurs conduirait à l’entassement des déchets. La profession est accessible à tout le monde. Elle reste cependant exigeante en matière de compétences et de qualités personnelles.

 

 

 

Elodie

Spécialisée dans le coaching de carrière, Élodie fournit à ses clients un accompagnement complet dans le cadre d’une orientation ou d’une reconversion professionnelle. Elle a pour mission d’analyser leurs connaissances, leurs acquis, leur personnalité et leurs centres d’intérêt, afin de les aider à choisir le métier le mieux adapté à leur profil et à booster leur carrière.