Métiers

Devenir naturopathe : salaire et formation requise

Le 19 mars 2021 — 10 minutes de lecture
Naturopath

Le mot naturopathie provient des deux mots anglais « nature » et « path ». Ceux-ci veulent dire « voie de la nature », et oui cela peut être un métier. Ainsi, un naturopathe pratique comme métier la médecine qui mène à la santé et au mieux-être en se basant sur des techniques et produits naturels. Quelles sont les formations que vous devez faire pour devenir naturopathe ou quelles écoles voir pour cette fin ? Et combien allez-vous gagner dans ce métier après vos études ?

Si vous vous posez les questions sur le cursus, les formations, les écoles, les études à suivre ou encore l’avenir ce cette profession, le salaire et l’activité professionnelle du naturopathe en France. Vous aurez le tout dans cet article.

La naturopathie, c’est quoi ?

La naturopathie est une médecine traditionnelle originaire de la Grèce antique. Cette profession n’est, en aucun cas, utilisée pour remplacer la médecine conventionnelle. Mais ce système thérapeutique est un complément indispensable à la médecine classique pour prévenir la maladie des patients ou clients même à distance. Elle vise à préserver et à optimiser la santé globale d’une personne, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de poursuivre son cursus d’auto-régénération par des moyens naturels. Ainsi elle vous permet de prendre votre santé en main, plutôt que de tenter de la récupérer, une fois qu’elle est perdue. Et même si vous tombez déjà malade, ces principes vous aideront à récupérer plus vite votre bien-être et santé.

La naturopathie est une philosophie que l’on doit adapter pour vivre en conformité et en communion avec la nature. C’est une hygiène de vie appropriée à notre organisme humaine. Par exemple, en cas de rhume répétitif, de ballonnements, de constipation chronique, d’eczéma, d’insomnie, d’arthrose, la naturopathie fait des merveilles avec ses techniques telles que l’alimentation, exercices physiques, relaxation, psychologie… Le principe de la naturopathie associe 10 techniques naturelles de santé provenant de la tradition occidentale. Celles-ci sont en relation avec les lois de la nature :

  • L’alimentation et la diététique : adopter une hygiène nutritionnelle, diététique, cures saisonnières, etc.
  • La psychologie ou hygiène comportementale : Relaxation, sophrologie, gestion du stress et des émotions, relation d’aide, etc.
  • Les exercices physiques ou hygiènes musculaire et émonctorielle : Gym des organes ou cultures physiques, stretching, gymnastique douce, marche, renforcement musculaire, course à pied, etc.
  • L’hydrologie ou usage de l’eau en application locale ou générale, interne ou externe : bains chauds, bains froids, sauna, hammam, lavements, etc.
  • Techniques manuelles : Massages non-médicaux et automassages.
  • Techniques respiratoires : Pratiquer du yoga, Bol d’air Jacquier, Qi gong, etc.
  • Phytothérapie et aromathérapie : utilisation des plantes et huiles essentielles.
  • Réflexologie : Mains, pieds, dos, etc.
  • Techniques énergétiques : Application des différents types de magnétisme.
  • Techniques vibratoires : Rayonnement solaire, d’élixirs floraux, des couleurs, etc.

Le métier d’un naturopathe

L’art du naturopathe, c’est de mener l’organisme à s’auto-épurer lorsque celui-ci est malade ou à respecter les lois spécifiques de la nature par les 10 agents naturels cités précédemment. En aucune manière, le praticien de santé naturopathe ne prescrira pas des produits pharmaceutiques et ne proposera pas d’arrêter une prescription médicale. Pour le naturopathe, la première médecine, la meilleure thérapie résident dans la manière de vivre, d’aimer, de sentir, de penser, de croire et de s’alimenter. Ainsi, l’individu retrouve les conditions favorables de son bien-être et sa force vitale se manifeste librement dans le but d’une auto-guérison. Du coup, c’est le corps lui-même qui se guérit s’il est malade, le naturopathe ne soigne pas, mais simplement, il aide et développe la force vitale.

Le métier d’un naturopathe est d’aider à prendre en main le bien-être et santé. A la première consultation, le naturopathe établit un bilan de vitalité à partir d’un questionnaire, l’anamnèse complète, qui permet de déterminer précisément le type de terrain du patient. Ensuite, il recommande des moyens naturels pour activer et optimiser le bon fonctionnement de l’organisme : alimentation, réflexothérapie, massages, phytothérapie, aromathérapie, homéopathie, iridologie, exercices physiques, bains… Le naturopathe propose des techniques non-agressives qui ne présentent aucun risque. Soit il ne se passe rien, soit le corps constate une amélioration qui incitera encore à poursuivre les conseils simples, de bon sens et logiques de ce praticien de santé naturopathe. Des différentes maladies chroniques et d’états de santé du quotidien peuvent être traitées par un naturopathe. Tels que la fatigue, l’anxiété, le stress, les allergies, le problème de respiration… Pour ceux qui sont concernés sur l’obésité, ils peuvent aussi demander conseil à un naturopathe.

Le naturopathe réalise cinq concepts fondamentaux en naturopathie :

  • L’HUMORISME : Détermination de ’ensemble des liquides biologiques du corps humain (sang, lymphe et liquide interstitiel). Définition de leurs aspects sur la quantité, la qualité, ainsi que leurs fonctions et par conséquent leur influence sur notre état de santé.
  • LE CAUSALISME : recherche sur les causes profondes et premières de la maladie, afin d’établir un programme d’hygiène vitale personnalisé pour une prise en charge globale de la personne.
  • LE HOLISME : une étude et un accompagnement de l’individu dans sa globalité, et ce, sur tous les plans de son existence : émotionnel, physique, mental, énergétique, environnemental, socioculturel.
  • LE VITALISME : C’est la théorie de la force ou de l’énergie vitale qui permet à l’organisme de s’auto-réparer, à se régénérer lui-même afin de conduire vers la guérison.
  • L’HYGIENISME : C’est l’art de vivre sainement son quotidien (hygiène alimentaire et corporelle et se lier avec la nature).

Formations requises pour devenir naturopathe

Pour devenir naturopathe, cela ne requiert aucun diplôme spécifique. Toute personne publique peut se former pour devenir praticien de santé naturopathe. Il peut s’agir des gérants, employés magasin bio et bien-être, des praticiens de santé (infirmiers, ostéopathes, kinésithérapeutes, psychothérapeutes, médecins, pharmaciens) ou des particuliers qui veulent se reconvertir professionnellement. Il est à noter que le domaine d’études est très vaste, il faut compter 2 à 4 ans pour une formation en naturopathe. Seuls les professionnels de santé peuvent acquérir un diplôme universitaire de naturopathe. Pour les autres, un certificat de formation leur est délivré.

Pour vous initier à la formation, il faut avoir des bonnes qualités relationnelles et techniques. Avoir une certaine connaissance scientifique, biologique est un bon atout. C’est important aussi d’avoir des qualités d’un naturopathe telles que : aimer la nature, la communication, la compréhension, la patiente et une forte connaissance en médecine naturelle.

En France, une dizaine d’établissements de naturopathie sont ouverts aux candidats :

  • L’établissement CENATHO (Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique), Paris
  • L’école CNR (Collège de naturopathie rénovée) qui se trouve dans plusieurs grandes villes
  • l’Institut Euronature
  • l’Institut Alain rousseaux de l’ISUPNAT
  • le CERFPA (formation à distance dans les Alpes-Maritimes)
  • le CNRI (Cyber Nature Research International) qui propose des cours en ligne

La formation en naturopathe est composée de cours théoriques et pratiques. Les cours pratiques ou des stages sont généralement effectués dans des établissements de santé et des centres de bien-être. A la fin de la formation, les candidats recevront leur certificat d’aptitude à exercer en tant que naturopathe. Les élèves ayant effectué de formation doivent acquérir des connaissances en santé préventive et curative. Ainsi, ils peuvent répondre aux attentes des patients en proposant un bilan de vitalité approprié. Pendant une formation, les élèves découvriront 7 modules fondamentaux sur la naturopathie :

  • La nutrition : Etude des aliments, de leurs apports nutritionnels, les régimes alimentaires, les aliments adaptés (en fonction des tempéraments). Nutrition et impact sur la santé.
  • Hygiène de vie, bases de la naturopathie : Appréhender les bases de l’hygiène vitale (les différents courants, les cures naturopathiques, l’équilibre acido-basique, l’importance des cures saisonnières).
  • Micro-nutrition : Apprentissage des vitamines, minéraux, acides gras…, leurs rôles sur la santé, leurs indications et posologies…
  • Aromathérapie : Découverte et connaissance des huiles essentielles (propriétés, modes d’utilisation, mise en pratique, contre-indications…), mises en pratique en cosmétologie (préparation, crème, shampoing) et leurs applications thérapeutiques (système digestif et hépatique, pédiatrie, système ostéo-articulaire, système nerveux, système endocrinien, système respiratoire et ORL, système cardio-vasculaire, dermatologie).
  • Phytothérapie : Découverte et connaissance des plantes médicinales (propriétés, modes d’utilisation, mise en pratique, contre-indications…).
  • Communication et psychologie : Découverte des relations corps-esprit et relations de communication.
  • Anatomie : Apprentissage de l’anatomie du corps humain.

Une fois le certificat obtenu, les débouchés sont nombreux :

  • Ouvrir un cabinet en libéral ;
  • Travailler dans un centre de bien-être : salon de massage, thalasso, SPA, salle de fitness, centre de remise en forme… ;
  • Exercer dans des laboratoires spécialisés en compléments nutritionnels ;
  • Conseiller en entreprise, animer des conférences, ateliers, réunions… ;
  • Gérer un magasin bio ou y travailler en tant que salarié ;
  • Devenir formateur dans une école de naturopathie ou coaching de bien-être ;
  • Exercer en ligne : créer un site pour y proposer des consultations.

Salaire d’un naturopathe

Les naturopathes sont payés en fonction de ses honoraires versés par leurs clients. Ils sont aussi rémunérés en fonction de leur lieu d’exercice. En effet, si un praticien travaille en libéral, il gagne plus que ceux qui travaillent en tant que salarié. Un salarié débutant touche généralement un SMIC. Les praticiens en fonction libérale gagnent environ 50 à 200 euros l’heure.

Généralement, un praticien de santé naturopathe prend jusqu’à 8 patients par jour. Une consultation est taxée environ 45 à 90 euros. Et en supplémentaire, les bénéfices gagnés par les produits de vente de son cabinet. Celles-ci peuvent s’élever jusqu’à une centaine d’euros par vente. En moyen, un naturopathe touche environ 2 500 euros et avec de l’expérience, il gagne jusqu’à 3 500 euros. Certains naturopathes travaillent en collaboration à des entreprises, des laboratoires et séminaires en proposant des ateliers sur une thématique. Afin d’augmenter ses revenus, d’autres se spécialisent dans des techniques de la médecine douce telles que l’hypnose, la phytothérapie, nutrithérapie,…

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.