Entreprise

Instaurer un CSE : 4 avantages clés

Le 4 mars 2021 — 4 minutes de lecture

Rendue obligatoire par l’ordonnance no 2017-1386 du 22 septembre 2017, la mise en place d’un comité social et économique (CSE) au sein d’une entreprise présente de multiples utilités. C’est une instance représentative du personnel, et à ce titre, elle vise l’amélioration de la qualité de vie au travail des employés. Si vous hésitez encore à l’instaurer, retrouvez ici 4 raisons qui vous convaincront.

Le CSE pour booster la productivité des salariés

Dactylographie, Ordinateur, Bureau, Bureau De HoeDans une entreprise, le principal rôle d’un CSE consiste à réguler la relation entre l’employeur et les employés. Il représente un intermédiaire entre les deux, mais il milite plus du côté du travailleur. C’est donc elle qui assure la protection de la santé mentale et physique des salariés. En d’autres termes, il œuvre pour l’amélioration des conditions de travail. De ce fait, les employés se sentiront toujours soutenus, ce qui boostera leur productivité. Mais ce n’est pas tout : le comité social et économique possède aussi une vocation sociale. Alors, que sont les comité oeuvres sociales ?

Avec l’instauration d’un CSE dans votre entreprise, vous pouvez subventionner des associations humanitaires et participer à la lutte contre l’exclusion de certains salariés. De même, le comité pourra anticiper les cas de harcèlement sexuel ou moral, de suicides et les risques psychosociaux. Avec tous ces avantages, vous optimisez la qualité de vie au travail de vos salariés, ce qui se ressentira dans le rendement collectif.

Le CSE pour simplifier le fonctionnement de l’entreprise

La mise en place d’un CSE ne garantit pas uniquement des avantages aux employés. Ce comité demeure également un outil au service de l’employeur et de l’entreprise. En l’instaurant, vous vous simplifierez donc la tâche pour la gestion de votre boîte. Dans un premier temps, le CSE vient fusionner trois différentes instances : ceci rend notamment le suivi des employés plus simple et facilite la collaboration. Il remplace les délégués du personnel (DP), le comité d’entreprise (CE) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). En remplissant toutes les fonctions de ces trois organes à la fois, le CSE garantit une meilleure articulation. Il devient également polyvalent, et développe une vision plus transversale et efficace (avec les enjeux de l’entreprise).

Le CSE pour faciliter les négociations d’accords collectifs

En Milieu De Travail, L'Équipe, Réunion D'AffairesAu sein de votre entreprise, vous devrez à un moment ou à un autre négocier avec vos employés. Or, s’entendre avec tous les travailleurs à la fois ne parait jamais facile. Vous rencontrerez toujours des avis divergents et des exigences individuelles qui bloqueront le processus. Mais désormais, vous pouvez compter sur votre comité social et économique (CSE). C’est lui qui servira d’intermédiaire et conduira toute négociation avec les salariés de la société. Vous pouvez également lui confier le pouvoir de négocier, de conclure et de réviser des accords collectifs. Il prendra ainsi la place des délégués du personnel, chargé auparavant de négocier avec les travailleurs. En bref, mettre en place un CSE, c’est vous offrir un nouvel acteur capable de faciliter vos négociations collectives.

Le CSE pour une meilleure gestion des budgets

Dans ses attributions, le CSE peut aussi effectuer des transferts entre deux budgets (celui des activités sociales et culturelles, et celui du fonctionnement). Il pourra ainsi allouer jusqu’à 10 % du reliquat annuel d’un budget à un autre budget. En fonction des besoins, le CSE pourra également verser tout ou une partie de l’excédent annuel de son budget de fonctionnement sur son budget social et culturel. Mettre en place un CSE vous épargne donc tous ces calculs et vous garantit une souplesse dans la gestion de vos différents budgets. En bref, n’hésitez plus à instaurer votre CSE pour profiter de ses multiples atouts.

Pascal

Pascal est un conseiller en création d’entreprise. Il accompagne les entrepreneurs dans l’optique de garantir la viabilité de leur projet et le bon développement de leur structure professionnelle. Il analyse la faisabilité de chaque projet de création d’entreprise, aide l’entrepreneur dans le choix du statut juridique et dans celui des partenaires financiers.